100M$ pour étendre l'Internet haute vitesse partout au Québec

iStock-cienpies

Le gouvernement provincial prend le taureau par les cornes et injecte 100 millions de dollars pour offrir Internet haute vitesse à toutes les régions du Québec.

La CAQ lance donc l'appel de projets Régions branchées pour appuyer les projets d'infrastructures numériques dans les régions. Cela permettra aux citoyens, aux entreprises et aux organismes l'accès à un service Internet haut débit fiable et de qualité.

« On se retrouve avec un paquet de trous. Le Québec, en régions, ça ressemble à un fromage gruyère. Le projet qu'on va proposer, c'est de brancher à 100% ces régions-là. » - Gilles Bélanger, adjoint parlementaire du ministre de l'Économie et de l'Innovation (volets économie et Internet haute vitesse)

À ce jour, 340 000 foyers n'ont pas la connexion recommandée par le CRTC, soit une vitesse de téléchargement de 50 mégabits par secondes. Le projet Québec branché, déjà entamé, permettra à 110 000 domiciles d'être connectés d'ici 2022.

Sur les 230 000 restants, 70 000 auront accès à un internet haut débit d'ici 2021 grâce au projet Régions branchées, lancé vendredi par le ministre de l'Économie et de l'Innovation Pierre Fitzgibbon.

Les autres l'obtiendront avec l'aide du fédéral, d'ici 2022, du moins c'est le souhaite du ministre Pierre Fitzgibbon.

De gauche à droite: Gilles Bélanger, adjoint parlementaire du ministre de l'Économie et de l'Innovation, Jean Boulet, ministre responsable de la région de la Mauricie et ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation et Jacques Demers, président de la Fédération québécoise des municipalités