Arrestation pour agression sexuelle à Louiseville

IMG_3997

L'homme de 31 ans arrêté mardi à Louiseville pour une histoire d'agression sexuelle a comparu mercredi au palais de justice de Trois-Rivières.

Maxime Legros-Crête, de Saint-Gabriel-de-Brandon, est accusé d’avoir agressé sexuellement un enfant de moins de 16 ans et de l'avoir incité à le toucher sexuellement.

Les événements se seraient produits dans les toilettes d'un camp de jour de Louiseville, où une monitrice témoin des faits a rapidement alerté les policiers. L'individu a été arrêté dans les heures qui ont suivi alors qu'il était à vélo dans la municipalité.

« Grâce à une bonne description physique fournie par des témoins, le suspect a été localisé dans le secteur de la route 138 alors qu’il circulait à vélo », raconte Jean-Raphaël Drolet, porte-parole de la SQ.

La Couronne s'est opposée à sa remise en liberté. Maxime Legros-Crête demeure donc détenu et son retour en cour est prévu le 2 août prochain.

La Ville de Louiseville agit rapidement

Pour éviter que ce genre de situation ne se reproduise et pour protéger les enfants, la Ville de Louiseville ne permettra plus aux enfants d'aller aux toilettes intérieures de la pataugeoire municipale, où l'agression se serait produite. Une toilette chimique a été installée sur le site, à l'extérieur, que les jeunes pourront utiliser en demeurant sous surveillance.

Quant à la jeune victime, elle se porterait bien malgré les circonstances selon la Sûreté du Québec.