Centre de tri: trois incendies en 10 jours causés par des batteries

unsplash - john cameron

Ce printemps, en moins de 10 jours, trois incendies se sont produits au centre de tri de Récupération Mauricie et chaque fois, ils ont été causés par des batteries qui avaient été jetées dans le bac bleu. Énercycle rappelle à la population que ces produits dangereux n'ont pas leur place dans la récupération.

Le premier incendie, le 31 mars dernier, a forcé l'évacuation du centre et d'Énercycle (Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie). Une trentaine de pompiers ont combattu les flammes et deux personnes ont été incommodées par la fumée. Les deux autres feux ont pu être rapidement maitrisés.

« Les citoyens peuvent prévenir ce genre d'incident en ne déposant dans leur bac à récupération que des matières admissibles », rappelle Daniel Isabelle, directeur du service incendie de Saint-Étienne-des-Grès.

Archives / Radio-Canada Mauricie-Centre-du-Québec (Claudie Simard)

Même si les dégâts ont été limités, ils auraient pu être bien pires, en raison de la présence de matériaux hautement inflammable dans un centre de tri.

« Un centre de tri reçoit quotidiennement des tonnes de papiers et cartons recyclables. Le risque d'incendie y est élevé et réel. Lorsqu'un incendie se déclare dans un centre de tri, le temps que nous avons pour intervenir est une course contre la montre qui se joue en secondes », rappelle M. Isabelle.

Pour récupérer les produits domestiques dangereux comme par exemple aérosols, des bonbonnes de propane, des ampoules fluocompactes, des piles et batteries, Énercycle invite les citoyens à utiliser ses écocentres. Rappelons que dans le bac à récupération, seuls les imprimés, les contenants et emballages de papier, carton, plastique verre et métal sont acceptés. 

« Faisons notre part et soyons responsables de ce que l’on dépose dans notre bac à récupération. Merci de ne pas exposer la santé et la sécurité des travailleurs de notre centre de tri », conclut le président de Récupération Mauricie, Luc Dostaler.