Convention collective échue du secteur public: « On veut passer à un autre appel »

secteur public - 31 mars 2021_opt

Des travailleurs du secteur public de la Mauricie et du Centre-du-Québec ont de nouveau manifesté, mercredi. Ils souhaitaient de nouveau se faire voir, un an après la fin de leur convention collective.

Des dizaines d'employés se sont rassemblés à différents endroits dans la région. Ils ont débuté leur tournée en avant-midi devant les bureaux du CIUSSS MCQ, à Trois-Rivières, pour se rendre ensuite devant le Centre hospitalier universitaire régional (CHAUR) de Trois-Rivières. En après-midi, ils se sont déplacés à Victoriaville, au Centre-du-Québec, devant l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska.

« Il faut que les bottines suivent les babines », martèle Nathalie Perron, présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ) en Mauricie-Centre-du-Québec. « Ça prend des avancés, qu'on puisse passer à un autre appel et qu'on puisse donner de bonnes conditions rapidement sur le plancher. »

Les syndiqués du réseau de la santé, notamment, demandent à ce que les discussions à la table des négociations avec le gouvernement avancent.

« Il y a eu des rencontres avec les organisations syndicales hier soir (mardi). C'est encore extrêmement difficile sur le terrain. Il y a toujours la menace des arrêtés ministériels qui plane, pour l'annulation des vacances, par exemple. C'est dur sur le moral et il faut que ça change maintenant.

Les négociations avec le gouvernement du Québec ont débuté il y a environ 18 mois.