COVID-19: Les gradins des arénas interdits aux parents à Trois-Rivières

IMG_9955

Pour tenter de freiner la progression de la COVID-19, la Ville de Trois-Rivières met de l'avant diverses mesures. L'accès aux arénas en fait partie, alors que les estrades seront condamnées.

À compter du 1er octobre (jeudi), les parents d'enfants qui jouent au hockey mineur ne pourront plus assister aux entraînements ni aux matchs.

Les gradins seront fermés à tous. Cependant, le parent d’un enfant de 9 ans et moins, (catégories MAHG, pré-novice et novice) sera autorisé à l’accompagner dans le vestiaire, mais devra quitter ensuite et revenir à la fin de l’activité. Le parent d'un jeune de plus de 9 ans ne pourra pas entrer à l'intérieur du bâtiment.

« Les gens ne respectaient pas toujours les règles sanitaires en place et il faut viser une tolérance zéro à ce niveau-là », explique le maire de Trois-Rivières Jean Lamarche.

Hockey Mauricie est d'ailleurs favorable à cette mesure qui sera en vigueur dans l’ensemble des arénas, y compris Jean-Guy-Talbot qui est géré par le Complexe sportif Alphonse-Desjardins.

Retour du télétravail

Les employés de la Ville de Trois-Rivières qui étaient de retour au bureau devront recommencer le télétravail, lorsque possible. L'objectif est de limiter au maximum les déplacements.

Bien que tous les services publics soient maintenus, le recours aux services en ligne est fortement recommandé, notamment pour les demandes de permis, le paiement des taxes municipales et des constats d’infraction, afin d’éviter les files d’attente. En ce qui concerne les bibliothèques municipales, le service de commandes pour emporter sera de retour dès la semaine prochaine.

« On fait ça parce qu'on ne veut pas basculer dans le rouge. On n'a pas de contrôle sur le virus, mais on va prendre en charge ce qu'on peut, toujours dans le souci de la santé de nos citoyens. » - Jean Lamarche

Réunions et séances à distance

Jusqu’à nouvel ordre, la Ville favorisera le mode virtuel pour toute forme de rencontre dont elle est l’instigatrice, telle que : réunions, conférences de presse ou séances d’information et de consultation.

Cette directive s’applique également aux séances du conseil, dont la prochaine est prévue le mardi 6 octobre. Comme ce fût le cas durant la période de confinement, les conseillers participeront à la séance du conseil à distance, alors que le public sera invité à écouter la séance sur le Web ou à la télé communautaire. Les questions pourront être transmises à l’avance par l’entremise du formulaire en ligne.

Seule exception à la règle : l’assemblée publique de consultation du 6 octobre déjà annoncée sera maintenue en présentiel. Les assemblées subséquentes seront présentées en visioconférence.