Dean MacDonald devant les élus Trifluviens: « je suis très confiant »

IMG_0739_opt (1)

La Ville de Trois-Rivières détient maintenant tous les éléments nécessaires pour choisir qui occupera le nouveau Colisée. Après le dépôt du projet des Patriotes de l'UQTR, c'était au tour des promoteurs d'une équipe de la East Coast Hockey League de se présenter devant les élus municipaux.

Dean MacDonald, l'homme d'affaires de Terre-Neuve, a finalement rencontré le maire Jean Lamarche et les conseillers municipaux, dans une réunion qui a duré deux heures mardi avant-midi. Lorsque questionné sur son niveau de confiance de voir la Ville adopter son projet sur une échelle de un à dix, il a simplement répondu « dix ». Selon lui, les questions posées par la Ville ont été très pertinentes.

M. MacDonald était accompagné de son associé Glenn Stanford, avec qui il détient les Growlers de Terre-Neuve dans la ECHL. Les deux hommes étaient aussi en présence de l'ancien joueur de la LNH Marc-André Bergeron. Celui-ci avait déjà approché le Canadien de Montréal lorsqu'il travaillait au nom de la Ville de Trois-Rivières, afin de sonder l'intérêt de l'organisation envers le nouveau Colisée. L'ex défenseur du Tricolore a indiqué à la sortie de la rencontre que l'implication du Canadien était essentielle.

« Si le Canadien de Montréal ne fait pas partie de notre aventure, nous ne serons pas là  non plus. Nous n'avons pas d'entente avec le Canadien pour l'instant, mais nous leur parlons régulièrement. On présente un tout, et le Canadien en fait partie. » - Marc-André Bergeron

Le Trifluvien a aussi souligné qu'ils étaient ouverts à partager le colisée avec un autre projet. Le recteur de l'UQTR Daniel McMahon avait également mentionné qu'une cohabitation était possible de leur côté.

M. Bergeron ajoute que le projet proposé par MacDonald et son équipe en est un d'envergure.

« C'est un budget d'opération d'environ 4 M$ (annuellement) qu'on amène à Trois-Rivières avec des retombées estimées à 10 M$ pour notre ville. C'est beaucoup d'emplois. En tant que Trifluvien, si je me retire de mon rôle présentement, je suis emballé par ce qui a été présenté ce matin à la Ville de Trois-Rivières. »

Déjà un nom d'équipe... et de mascotte ?

Si une équipe de la ECHL fait son arrivée en Mauricie en 2021, le nom qu'elle aura n'est pas encore déterminé, mais il ne s'agira pas des « Draveurs ».

« On a plusieurs idées. Peut-être aussi que nous ferons un concours. Nous évaluons la meilleure option, indique Marc-André Bergeron. Si quelqu'un pense à un nom rattaché à l'histoire de la ville avec une connotation militaire, c'est quelque chose qu'on considérerait beaucoup. Les « Draveurs » ont été l'équipe junior, ce que nous ne sommes pas, alors ce n'est pas un nom que nous allons utiliser. »

Marc-André Bergeron avoue toutefois que le nom de la mascotte est pratiquement déjà choisi. C'est Roger D. Landry, le créateur de Youppi!, qui a proposé un nom à Bergeron. M. Landry est décédé ce week-end.

« Mon bon ami, mon bon conseiller, Monsieur Landry, va probablement avoir trouvé le nom de la mascotte, que je garde pour plus tard. »