Débat sur l'environnement à Trois-Rivières: Yves Lévesque absent

candidats election tr - 2021

Les candidats aux élections fédérales dans la circonscription de Trois-Rivières ont participé à un débat sur l'environnement mardi soir, au Cégep de Trois-Rivières. Yves Lévesque des conservateurs était absent, tout comme Andrew Holman du Parti Vert.

À tour de rôle, Adis Simidjiza du NPD, Martin Francoeur du Parti libéral, René Villemure du Bloc québécois ont pris la parole tour à tour pour défendre leurs idées relativement à l'enjeu de la crise climatique. La gestion de l'eau et des déchets a aussi été au coeur des discussions.

Même si quelques flèches ont été lancées, le ton est demeuré plutôt respectueux entre les trois candidats.

Martin Francoeur avait d'ailleurs présenté ses engagements environnementaux plus tôt dans la journée, accompagnée de Steven Guilbault. Il a soutenu vouloir appuyer la Société de transports de Trois-Rivières dans son projet de faire rouler ses autobus à l'hydrogène, grâce à l'institut de recherche de l'UQTR.

« On a une expertise qu'on est en train de développer. C'est une solution qui semble plus intéressante encore que l'électrification. Je me ferai un devoir de faire en sorte que le projet de Trois-Rivières devienne un banc d'essai à l'échelle nationale, parce d'autres villes voudront s'en inspirer », promet-il.

Son adversaire bloquiste René Villemure n'a pas manqué de lui rappeler que la STTR n'est pas du ressort du fédéral. Celui-ci a aussi expliqué vouloir poursuivre la lutte aux changements climatiques, mais que les cibles actuelles étaient irréalistes.

De son côté, lorsqu'il a été question de la gestion de l'eau, Adis Simidjiza a indiqué vouloir un statut juridique pour fleuve Saint-Laurent, afin d'éviter les déversements répétés d'eaux usées.