Des propriétaires d'immeubles en colère contre la Ville de Drummondville

apparts drummond google maps

Le regroupement « Proprio en feu »​ de Drummondville demande à la Ville de revoir son programme d'aide à la mise au normes en sécurité incendie.

Les propriétaires concernés se disent victimes de harcèlement de la part des préventionnistes, en recevant de nombreux avis de non-confirmités, depuis la sortie du programme. Ils déplorent que les avis reçus ne correspondent pas aux normes établies lors de la construction des immeubles.

« Il est faux de penser que la construction ou l'architecture d'un immeuble sont les points à corriger pour améliorer la sécurité des occupants, puisque tous les immeubles ont reçus votre (Service de Sécurité Incendie de Drummondville) approbation lors de la construction par l'émission d'un permis », indique le regroupement dans une lettre acheminée à la Ville.

Ils indiquent que la présence « du trio gagnant », soit l'avertisseur de fumée, l'avertisseur de monoxyde de carbone et un extincteur portatif, est suffisante.

« Les causes courantes sont plutôt l'absence d'un des éléments du trio gagnant ou d'une négligence de la part des occupants. Nous croyons que l'éducation, les rencontres préventives et les plans d'intervention auprès des citoyens seraient des actions plus payantes et qui donneraient plus de résultats que l'émission d'avis de non-conformité à la tonne », poursuit le regroupement Proprio en feu.

44 propriétaires ont signé la lettre. Ils implorent une rencontre d'urgence avec la Ville d'ici le 10 avril prochain.