Déversement d'eaux usées: des travaux plus compliqués et plus long que prévus

deversement eaux usees TR 5- v3r

La Ville de Trois-Rivières a fait le point sur la situation entourant le déversement d'eaux usées qui perdure depuis une dizaine de jours. Si tout se déroule comme prévu, le déversement devrait se terminer dans une semaine, plutôt que lundi prochain.

C'est que les travaux sont plus complexes que planifiés, surtout en ce qui concerne la remise en service de la conduite brisée. La Ville craint de créer une troisième fuite si elle va trop vite dans cette étape cruciale de l'opération.

L'excavation de la conduite principale du réseau de refoulement, qui achemine 97 % des eaux usées vers les champs d'épuration, se conclura vendredi. Ensuite, les deux sections de la conduite en fabrication arriveront sur le chantier mardi matin. L'installation, qui inclue des travaux de soudure et de bétonnage, notamment, devrait quant à elle se faire sur deux ou trois jours.

Ville de Trois-Rivières

La remise en eaux du tuyau, qui consiste à remplir 9 kilomètres de la conduite par étape, devra s'effectuer tranquillement, pour éviter de fragiliser celle-ci en envoyant une trop grande pression d'eau à l'intérieur. Lorsque cette opération sera complétée, la gestion des eaux usées pourra reprendre normalement.

D'ici la fin des travaux, 70 millions de litres d'eaux usées continueront de se déverser dans la rivière Saint-Maurice et le fleuve Saint-Laurent. À cet effet, 40 % de l'eau s'évacue par le poste de pompage principal dans la rivière et 60 % via le poste de pompage du port de Trois-Rivières, dans le fleuve.

La Ville assure qu'il n'y a pas de risque de contamination de l'eau potable. Également, grâce aux images captées par drône, les employés municipaux ont été en mesure de démontrer au ministère de l'Environnement qu'il n'y avait pas de présence de flottants à la surface de l'eau. S'il devait y en avoir, la Ville assure qu'elle les récupérera.

Des investissements majeurs à prévoir

Des questions ont été soulevées au sujet du plan d’entretien et de mise à niveau des infrastructures du réseau sanitaire. À ce sujet, la Ville a précisé que des projets totalisant en moyenne 9 M$ ont été réalisés annuellement au cours des cinq dernières années (2015-2019). Les coûts grimperont à 16 M$ en 2020 et 20 M$ pour les trois années subséquentes, selon le Plan triennal d’immobilisations 2021-2023. Ajoutons à ces projets un plan d’intervention pour la réfection de conduites sanitaires, dont le coût total est de 7 M$ pour 2020.

Ville de Trois-Rivières