Dominique Anglade obtient un appui de taille en Mauricie

IMG_0453

Dominique Anglade, qui tente de devenir la prochaine cheffe du Parti libéral du Québec, obtient un appui de taille provenant d'un ancien politicien de la Mauricie. Elle en a fait l'annonce lors de son passage à Trois-Rivières ce vendredi.

La députée de Saint-Henri–Sainte-Anne peut compter sur l'appui d'Yvon Picotte, un ancien député et ministre libéral. Le Louisevillois a été élu dans le comté de Maskinongé de 1973 à 1994 et a été à la tête de sept ministères pendant son règne. Il a notamment été ministre du Tourisme, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre des Affaires régionales.

« Dans la tradition du Parti libéral, on fait en sorte que le député est d'abord serviteur du peuple. Je crois que Mme Anglade a ses capacités-là », soutient M. Picotte.

Quant à la principale intéressée, elle avance détenir plusieurs appuis dans la région.

« Il se joint à une équipe déjà forte en Mauricie. Que ce soit l'ancienne candidate Marie-Claude Durand (Nicolet-Bécancour), les anciens députés Marc H. Plante (Maskinongé), Pierre Giguère (Saint-Maurice), Jean-Paul Diamond (Maskinongé)... je suis très contente qu'il se joigne à nous. »