Élections municipales: il n'y aura finalement pas de recomptage dans la région

karl grondin - pierre piché

Quelques jours après les élections municipales, certains candidats défaits qui songeaient à demander un recomptage n'iront finalement pas de l'avant.

À Bécancour, Karl Grondin a terminé deuxième à la mairie avait annoncé en début de semaine qu'il s'informerait de la démarche à suivre pour un recomptage, et surtout, des frais qui y sont associés. Son équipe et lui croyaient avoir constaté quelques irrégularités dans certaines boites de scrutin, notamment en ce qui a trait au nombre de votes rejetés.

Mercredi, M. Grondin a cependant confirmé qu'il acceptait le résultat, malgré les 47 votes qui le séparaient de la nouvelle mairesse Lucie Allard. 

Du côté de Trois-Rivières, une telle demande a également été envisagée par Pierre Piché, candidat dans le district des Forges. Ce dernier a récolté 34,4% des suffrages, moins de 1% derrière le gagnant Alain Lafontaine. Un maigre total de 27 voix les distanciaient au final. Après réflexion, M. Piché a décidé de ne pas demander un nouveau dépouillement.

Selon la loi sur les élections municipales, une personne a 4 jours pour demander un nouveau recensement s'il croit que le directeur d'élection a mal compilé les votes.