Fillette de Granby: début du procès à Trois-Rivières

Palais de justice de t-r

Le procès de la belle-mère de la fillette de 7 ans décédée tragiquement à Granby s'est ouvert lundi matin à Trois-Rivières avec la sélection du jury. La femme de 38 ans a plaidé non-coupable aux accusations de meurtre non prémédité et de séquestration qui pèsent contre elle.

Lundi, le juge ainsi que les avocats de la défense et de la Couronne ont procédé à la sélection des 14 membres du jury. Huit hommes et six femmes auront la responsabilité d'écouter la preuve entière qui sera présentée à compter du 27 septembre. Ils devront, au terme des deux mois de procédures, déterminer si l'accusée est coupable ou non sur les deux chefs auxquels elle fait face. 

Plusieurs ordonnances de non-publication ont été émises pour protéger les identités des personnes mineures impliquées dans le dossier et d'autres pourraient s'ajouter, faisant en sorte qu'une partie de la preuve pourrait ne pas être divulguée publiquement.

Le procès se déroule à Trois-Rivières parce que la défense avait demandé le transfert des procédures pour ne pas qu’elles aient lieu dans la région où le crime reproché aurait été commis.

Le père de la fillette doit quant à lui subir son procès séparément au cours des prochains mois. Il est accusé de négligence criminelle ayant causé la mort et d’abandon d’enfant pour ne pas avoir fourni les soins requis à sa fille.

La mort de l’enfant avait ébranlé tout le Québec en 2019. Elle avait mené à la mise sur pied d’une commission sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse.

 

Avec la collaboration de Jessica Jutras, journaliste, Noovo Info Mauricie