La PCU freinerait la relance économique du Québec

Jean Boulet_Bell Média

La prestation canadienne d'urgence mise en place par le gouvernement fédéral est salutaire pour bon nombre de canadiens qui se sont retrouvés sans emploi alors que le pays était plongé dans une crise sanitaire sans précédent.

Trois mois plus tard cependant elle gênerait la reprise économique du Québec. C'est du moins ce qu'affirme le député de Trois-Rivières et ministre du travail Jean Boulet. Le retour au travail pour plusieurs entreprises est difficile alors que certaines d'entre elles doivent jongler avec un problème de main d'oeuvre sans précédent. C'est le cas dans le domaine de la construction, de l'alimentation, de la santé et de la restauration. La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante va plus loin. Elle souhaite que les employés rappelés au travail, ne puissent plus toucher la prestation fédérale, sans preuve de maladie liée à la COVID-19. 

Le prolongement de la PCU devrait coûter 18 milliards de plus aux contribuables canadiens pour un total de 71 milliards de dollars.