Le doublement de l'autoroute 55 confirmé

a55 google maps

Le gouvernement du Québec va de l'avant avec le doublement de l'autoroute 55 entre Bécancour et Sainte-Eulalie. Cette annonce était attendue depuis plus d'une dizaine d'années par les élus et les citoyens de la région.

Le tronçon de 25,6 kilomètres entre le village de Saint-Grégoire à Bécancour et l'autoroute 20 verra les voies en direction sud et nord être doublées. Un terre-plein central sera ajouté pour séparer les quatre voies et les intersections des chemins Prince, Thibodeau et Forest ainsi que de la route 226 seront réaménagées. Le MTQ pourrait y construire des viaducs ou des entrées et sorties d'autoroute.

Les travaux s'amorceront dès la fin de 2022, soit trois ans plus tôt que l'échéancier initial, selon les prévisions du gouvernement. Le ministre des Transports, François Bonnardel, compte sur la collaboration des parties d'opposition pour adopter le projet de loi 66, qui vise l'accélération de projets d'infrastructures, dont fait partie le doublement de la 55.

Des enjeux environnementaux et d'expropriation sont également à considérer dans les étapes menant au début des travaux. Le ministre Bonnardel a confirmé que le dossier en était à l'étape des plans et devis. Le processus d'appel d'offres devrait s'enclencher dans la prochaine année.

« Il y a des sols humides dans différents secteurs. À certaines intersections, il pourrait y avoir des expropriations. On va travailler avec le ministère de l'Environnement pour s'assurer de bien faire les choses et d'avoir toutes les autorisations nécessaires », soutient M. Bonnardel.

Le projet sera également réalisé en plusieurs phases. Certaines sections de l'autoroute seront doublées en priorité, mais celles-ci ne sont pas encore déterminées.

En moyenne 17 000 véhicules circulent sur l'autoroute 55 au Centre-du-Québec chaque jour.

Bell Média / Le ministre des Transports François Bonnardel