Le fédéral investit 435 000 $ pour des bornes électriques à Trois-Rivières

bornes recharge TR - fb jean lamarche

Le gouvernement fédéral investit 435 000 $ pour l'installation d'une quarantaine de bornes de recharge électrique à Trois-Rivières.

L'organisme Roulez Électrique reçoit 245 000 $ pour l’installation de 20 bornes de recharge à l’intention des employés et des utilisateurs de véhicules légers de plusieurs entreprises situées dans la ville. 

De son côté, l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) comptera sur 190 000 $ pour installer 20 bornes de recharges sur le campus, ce qui permettra aux employés, aux étudiants et aux visiteurs d’avoir plus d’options pour recharger leur véhicule.

« Ces projets confirment les efforts de la Ville de Trois-Rivières dans la lutte contre les changements climatiques. Grâce à l’Avenue électrique, notre ville favorise la transition vers l’utilisation de véhicules électriques, diminuant ainsi l’empreinte carbone de nos organisations. En offrant davantage de bornes électriques sur notre territoire, nous améliorons l’accessibilité des stations de recharge et offrons aux voyageurs des occasions additionnelles de découvrir Trois-Rivières », soutient Jean Lamarche, maire de Trois-Rivières.

Les deux projets totalisent des investissements de plus d'un million de dollars dans le cadre du Programme d’infrastructure pour les véhicules à émission zéro.

« Alors que des feux de forêt font rage de l’Ontario à la Colombie-Britannique, il est indéniable que nous devons agir maintenant pour freiner la crise climatique. En collaborant avec Roulez Électrique et l’Université du Québec à Trois-Rivières pour construire de nouvelles stations de recharge électrique, nous offrons une raison de plus aux gens de se procurer un véhicule propre », reconnait François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie​.

Toutes les bornes seront utilisables d'ici l'hiver 2022.

Rappelons que le fédéral compte interdire la vente de véhicules à essence neuf dès 2035.