Le Groupe RCM ajoute une corde à son arc

Photo 1

Les entreprises de la Mauricie ont maintenant accès à un service qu'aucun fournisseur d'ici n'offrait jusqu'à maintenant. Le Groupe RCM lance son projet de déchiquetage mobile dans la région, grâce à un investissement de près de 100 000$.

L'entreprise trifluvienne pourra maintenant se déplacer dans les bureaux grâce à son nouveau camion de déchiquetage. Celui-ci est dorénavant équipé d'une génératrice, d'un déchiqueteur mobile et d'un convoyeur.

« Les ordres professionnels, que ce soit des avocats, des notaires, des comptables ou des médecins, souvent les documents doivent rester dans leurs organisations et être détruits sur place. C'est là qu'on a vu que le besoin était très grand », souligne Joan Lefebvre, directrice ventes et marketing au Groupe RCM.

Ce service était déjà disponible en Mauricie depuis plusieurs années, mais uniquement par des fournisseurs provenant de Montréal ou Québec. Grâce à son projet, le Groupe RCM veut mettre de l'avant l'économie circulaire.

« Notre objectif était de trouver une alternative locale au service de déchiquetage mobile. Nous sommes fiers d'être les précurseurs dans ce domaine dans la région », mentionne le président du conseil d'administration du Groupe RCM, Patrick Hamelin.

Grâce à l'argent injectée dans le projet, plusieurs emplois seront consolidés à Trois-Rivières. L'entreprise envisage aussi de se procurer un deuxième camion de déchiquetage mobile si la demande est assez forte.