Le projet d’infirmière à distance la nuit dans les CHSLD inquiète

275611723_137995115403186_2128698373993736563_n

La FIQ-Syndicat des professionnelles en soins de la Mauricie et du Centre-du-Québec (FIQ-SPSMCQ) réclame l’annulation du projet pilote de téléconsultation dans les CHSLD au CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

 

Le gouvernement amorcera bientôt les projets pilotes de téléconsultation en CHSLD. Il s’agit d’un système de garde mobile. Les infirmières de nuit ne seront plus sur place. Elles procéderont à des consultations par tablette électronique et, au besoin, elles se rendront sur place en moins de 30 minutes.

Le CHSLD Mgr Paquin, à Saint-Tite, et le CHSLD Romain-Becquet, à Saint-Pierre-les-Becquets sont du projet pilote. La FIQ-SPSMCQ a qualifié le projet d’inacceptable et complètement à l’encontre des ratios sécuritaires en CHSLD. Selon elle, il est important et nécessaire d’avoir une infirmière sur place en tout temps pour assurer la santé et sécurité des personnes hébergées.

 

« C’est un manque de respect envers les personnes hébergées et la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Comment la directrice nationale des soins et services infirmiers et la directrice des soins du CIUSSS MCQ peuvent-elles cautionner une telle aberration? »

Patricia Maillot, présidente par intérim de la FIQ-SPSMCQ

 

Une pétition pour abolir les projets pilotes de téléconsultation a été déposée sur le site de l’Assemblée nationale. Les signatures sont acceptées jusqu'au 3 juin.

 

 

Un texte d'Alice Trahan