Le projet de démolition de l’ancien pensionnat des filles de Jésus est reporté

Le promoteur Olymbec souhaite démolir le bâtiment patrimonial, situé dans secteur du Bas-du-cap, pour y construire un complexe immobilier.  (Olymbec)

Les conseillers de la Ville de Trois-Rivières devaient prendre une décision, ce soir lors du conseil municipal. La prise de décision concernant la démolition du bâtiment patrimonial dans le secteur du Bas-du-cap a été reportée à la prochaine séance, le 16 août prochain.

Le promoteur Olymbec souhaite y construire un immeuble de 11 étages, et 177 logements, en plus d'un grand stationnement intérieur et extérieur. La seule partie conservée de l’ancien bâtiment serait la façade, construite en 1939.

Les citoyens du secteur s'y étaient fortement opposés lors de la présentation publique il y a deux semaines. Ils craignent que l'immeuble ne soit pas en harmonie avec le reste du secteur et dénoncent aussi la pollution visuelle. Une pétition, signée par quelques résidents du secteur, a même été déposée à la Ville.

Du côté des élus, l’opinion semble partagée. « J’ai été sur place voir ce que ça a l’aire et je ne vois pas vraiment d’impact négatif pour le voisinage. C’est un peu reculer et c’est un endroit extraordinaire sur le bord de l’eau. Ça va aider aussi à revitaliser le Bas-du-cap. Je suis confiant qu’on va aller de l’avant avec le projet », a affirmé plus tôt cette semaine le conseiller du district de Châteaudun, Luc Tremblay. « Les gens étaient en défaveur de ne pas avoir été consultés. De notre côté comme élus, on ne participe pas à la vision du projet, nous aussi on voit les développements tardivement. C’est difficile de reculer par la suite », explique la conseillère du district des Rivières, Pascale Albernhe-Lahaie.  

La décision quant à la démolition de l’ancien pensionnat des filles de Jésus sera annoncée à la prochaine séance du conseil le 16 août prochain.