Les employés de soutien scolaire votent en faveur d'une grève

kimberly-farmer-lUaaKCUANVI-unsplash

Les employés de soutien du milieu scolaire de la Mauricie ont voté pour un mandat de grève. Lors d'une assemblée générale, 64 % des syndiqués se sont prononcés en faveur des cinq jours de grève à tenir au moment jugé opportun.

Au Centre-du-Québec, le Syndicat du soutien scolaire de la Riveraine a aussi annoncé un vote favorable à une grève de l'ordre de 70 %. Là-aussi, il s'agit d'une grève de cinq jours à venir.

Les travailleurs de la région déplorent leurs conditions de travail précaires. Les négociations avec le gouvernement sont, de plus, dans une impasse.

« Le gouvernement a décidé de négocier, malgré la pandémie qui frappe. Il est maintenant temps qu’il prenne place aux tables de négociation avec un réel désir de négocier. Nos membres ont répondu présents dès le début de cette crise, mais malheureusement encore une fois les offres déposées nous prouvent la non-reconnaissance du personnel de soutien scolaire de la part du gouvernement. Il faut que ça change maintenant, car nous sommes encore et toujours des essentiels en éducation. Est-ce que M. Roberge se souvient de notre apport au quotidien lorsqu’il était enseignant ? À regarder les offres sur la table, il faut croire que non. », mentionne Mathieu Laforme, président du Syndicat des employés de soutien de la Mauricie

Les travailleurs estiment que les dernières offres du ministère de l'Éducation sont insuffisantes et insultantes.