Olymel se prépare à rouvrir ses installations de Yamachiche

abattoir-istock-santypan

Une vaste opération de nettoyage et de désinfection est en cours à l'usine Olymel de Yamachiche en Mauricie où 98 employés ont été testés positifs à la COVID-19. 

Lors de la fermeture de l'usine le 29 mars, 9 employés étaient infectés ce qui démontre la rapidité de transmission du coronavirus. Olymel est incapable pour le moment de déterminer une date de reprise des activités, mais le temps presse. Les producteurs de porcs de la région craignent de devoir euthanasier leurs animaux, sans rémunération. Plusieurs d'entre eux se sont tournés vers d'autres abattoirs. 

«C'est une crise sans précédent et il faut s'affairer à trouver des solutions » -Richard Vigneault, porte-parole d'Olymel 

Olymel est à mettre des mesures en place pour éviter une nouvelle éclosion ; installation de plexiglass entre les travailleurs de la chaîne de montage, le port de masques avec visière et l'interdiction de rassemblement lors des pauses, à moins que la distanciation physique soit respectée. 

Olymel confirme que deux autres personnes ont été infectées dans ses autres installations trifluviennes. Un employé a été déclaré positif à La Fernandière qui produit de la saucisse à Trois-Rivières et un autre à l’usine de transformation du secteur Cap-de-la-Madeleine.

En Montérégie aussi 

Au moins 35 employés de l'usine transformation d'Olymel à Ange-Gardien, en Montérégie, sont atteints de la COVID-19 et 4 autres sont en attente de résultats. 

Les activités d'abattage se poursuivent avec l'approbation de la Santé publique qui a fait part de ses recommandations. 

Accédez à toute l'information d'ici et partout au Québec dans notre dossier spécial Covid-19

(Avec la collaboration d'Étienne Phénix et Audrey Folliot, journalistes Bell Média)