Place à la série Titans RX au GP3R

Titans RX au grand prix de Trois-Rivières en 2020

Avec le départ du championnat du monde de Rallycross de la programmation du Grand Prix de Trois-Rivières, la direction savait qu'elle devait trouver une nouvelle série de calibre international. Dominic Fugère est convaincu d'avoir mis la main sur une course qui en mettra plein la vue aux spectateurs avec la série Titans RX, les 1er et 2 août 2020.

Le directeur général du GP3R s'est d'ailleurs rendu en Allemagne au cours des dernières semaines pour assister à une course de Titans RX et avoue avoir été charmé par le spectacle offert.

« Les voitures sont toutes préparées par la série, donc elles ont toutes un niveau de performance équivalent. C'est donc le talent du pilote qui fait toute la différence. Ça a donné un spectacle incroyable pour leur première saison en 2019. »

Ce sont d'ailleurs des pilotes bien connus des Trifluviens, Timmy et Kevin Hanson, qui ont terminé premier et deuxième au classement des pilotes en 2019. Les frères suédois ont participé aux dernières éditions du championnat du monde de Rallycross à Trois-Rivières.

Les pilotes en pistes participeront à deux courses, comparativement à une seule pour le championnat du monde lors des dernières années. Le samedi 1er août, les amateurs pourront assister à trois séances de qualifications, une demie-finale et la course ensuite. Le même manège se répètera le lendemain, dimanche 2 août.

Le GP3R espère voir en piste entre 12 et 15 pilotes. De ce nombre, on souhaite la présence d'au moins trois ou quatre québécois, à commencer par les frères Dumoulin.

« Pour louer une voiture pour le week-end au complet, c'est un budget équivalent à la série Nascar Pinty's (environ 30 000 euros). Il n'y a personne qui va faire le saut. C'est le genre de budget que les pilotes locaux sont habitués de voir. Ils sont assurés de faire deux courses et d'avoir une voiture avec un niveau de performance équivalent aux autres. »

Comme c'est la série Titans RX qui prépare les voitures, les mécaniciens qui seront à Trois-Rivières s'occupent de toutes les voitures. Il est donc beaucoup plus facile et rapide de réparer les véhicules en cas d'accident, ce qui pourrait convaincre des pilotes locaux d'embarquer en piste.

« En Allemagne, Abbie Eaton a été la première à faire un tonneau et la voiture a été abimée. Comme il n'y a pas d'équipe et que tout le monde s'occupe de tout le monde, entre la première et la deuxième qualification, huit mécaniciens se sont ajoutés aux deux déjà en poste pour la voiture. En moins d'une heure, on avait réparé la cage et le toit et on l'avait renvoyé en piste. »

Le GP3Vert ajoute une corde à son arc

Le programme GP3Vert, qui a pour but de réduire l'empreinte écologique du Grand prix, a dévoilé deux nouveautés pour 2020.

Les voitures de la série Titans RX rouleront avec une bio-essence fait à 90% de matières renouvelables. Ces innovations permettront de réduire de 90% les émissions de gaz à effet de serre des voitures sur le cycle de vie du biocarburant par rapport à l'essence fossile traditionnel.

De plus, une entreprise de Saint-Jean-sur-Richelieu fournira à l'organisation du GP3R du biodiésel servant au montage du site. Le carburant bio, provenant de la transformation de gras animal recyclé, remplacera le diésel autrefois utilisé par les équipements lourds.

Ce biodiésel naturel contribuera à réduire de 95% les émissions de gaz à effet de serre, comparativement au diésel pétrolier conventionnel.