Procès de François Asselin: témoignage troublant d'un policier

Francois-Asselin

Au quatrième jour du procès du Trifluvien François Asselin, accusé d'un double meurtre, un technicien en scène de crime de la Sûreté du Québec a témoigné.

Marco Cloutier a raconté s'être rendu au site d'enfouissement de Saint-Étienne-des-Grès, vers la fin du mois de mai 2018, pour expertiser et photographier certains éléments retrouvés par l'équipe d'enquêteurs sur place.

À ce moment, des fouilles étaient effectuées depuis quelques jours à la recherche des restes de Gilles Giasson. Des parties inférieures de son corps avaient été retrouvées deux jours plus tôt, comme l'a raconté une autre technicienne en scène de crime jeudi.

Lorsque M. Cloutier est arrivé sur le site, on lui a rapidement indiqué avoir retrouvé un sac de forme ovale. Il a eu la tâche de prendre des photos et ouvrir le contenu du sac en question. C'est alors que lui et un collègue ont fait une macabre découverte, soit la tête de Gilles Giasson. Elle a été envoyée laboratoire de médecine légale et de sciences judiciaires de Montréal afin d'être analysée.

Avant que les photos prises par Marco Cloutier ne soient présentées en preuve, la juge a averti les membres du jury que ces images étaient très dures à regarder, mais qu'ils ne devaient pas laisser l'horreur de celles-ci influencer leur jugement.

Une biologiste judiciaire, experte en tache de sang, a aussi confirmé que le sang retrouvé à différents endroits dans l'appartement des deux hommes était celui de Gilles Giasson. Sonia Roy a eu la responsabilité d'effectuer divers prélèvements sur place et procéder à leur analyse. Selon ses constatations, la victime a été frappée dans l'entrée du salon et un nettoyage avait visiblement été effectué à certains endroits.

Rappelons que François Asselin est accusé d'avoir tué puis démembré son père, entre le 8 et le 11 mai 2018 dans son logement de la rue Sainte-Cécile, à Trois-Rivières. Il aurait aussi assassiné son collègue de travail, François Lefebvre, le 18 mai 2018 lors d'un contrat de déménagement à Sherbrooke.