Québec injecte 410 000 $ pour soutenir la main d'oeuvre en soudure en Mauricie

jean boulet - 3 sept - olivier caron

Le gouvernement du Québec investit 410 239 $ pour aider à la formation et l'embauche de soudeur-monteur en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Grâce au programme d'alternance travail-étude, 22 candidats débuteront une formation de 1800 heures sur 3 ans à compter du 8 septembre. Le projet les amènera à passer 1080 heures au centre de formation professionnelle Qualitech du Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy et 720 heures en entreprise, tout en étant rémunérés.

« Ils sont payés par l'entreprise qui les emploie. Pour les heures pendant lesquelles les participants sont en formation, les entreprises bénéficient d'un remboursement jusqu'à concurrence de 15$ de l'heure », confirme le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet.

16 PME de la Mauricie et du Centre-du-Québec participent au projet, nommé COUD. Le modèle d'alternance travail-étude est la voie à suivre pour contrer la pénurie de main d'oeuvre qui frappe de nombreux domaine, selon le député de Trois-Rivières, Jean Boulet.

« L'ensemble des programmes de ce type au niveau professionnel nous démontre à ce jour que le taux de diplomation est de 85 %. C'est beaucoup plus élevé que dans le réseau traditionnel de l'éducation. Le taux de rétention est de 91 % après trois mois, ce qui est extrêmement révélateur que c'est une réussite. »

M. Boulet est toutefois conscient que le programme ne répondra pas à tous les besoins du marché du travail, mais soutient qu'il s'agit d'un pas dans la bonne direction.

« On ne réussira pas complètement à combler tous les besoins, mais ce qui est important, c'est qu'on réussit à ramener 22 personnes en emploi dans un secteur où les PME ont d'importants besoins. Ces personnes-là auront un diplôme d'études professionnelles et un emploi, donc c'est une formule gagnante », conclut-il.