Recherché par les services correctionnels, il est neutralisé au « taser » à Trois-Rivières

50580505-10159291773899619-1173628800366280704-n

Les policiers de Trois-Rivières ont eu besoin de l'arme à impulsion électrique pour neutraliser un homme au comportant dangereux, jeudi après-midi.

« On a eu l'information par les libérations conditionnelles qu'un individu au potentiel agressif venait de se faire suspendre sa libération conditionnelle, raconte Luc Mongrain, le porte-parole de la police de Trois-Rivières. Compte tenu qu'il avait émis des propos menaçants, on a déployé plusieurs véhicules dans le but d'avoir une opération sécuritaire », explique-t-il.

L'homme, connu des autorités, se trouvait sur le boulevard Jean-XXIII lorsque l'appel a été logé au 911. À l'arrivée des agents de la paix, le suspect a refusé de se rendre.

« On est entré en contact, mais il est demeuré menaçant envers les policiers, ce qui a nécessité l'utilisation du « taser », l'arme à impulsion électrique. Selon le protocole, l'homme a dû être transporté au centre hospitalier pour vérifier son état de santé », poursuit M. Mongrain.

L'homme sera rencontré par les enquêteurs à sa sortie de l'hôpital.