Un refuge de la Mauricie déplore le vol d'un animal exotique rare

Le Refuge Cécropia, à Saint-Alexis-des-Monts en Mauricie, déplore le vol d'un animal exotique rare survenu la semaine dernière. Une personne a été arrêtée, mais le Kinkajou demeure introuvable.

Le fondateur du centre de réhabilitation pour animaux a remarqué à son retour jeudi dernier que le Kinkajou avait disparu. Maxime Descôteaux a aussi constaté que la porte de la cage avait été forcée. Selon lui, des bénévoles d'un autre refuge ayant visité les lieux la veille pourraient être derrière le vol.

Lundi, la Sûreté du Québec a procédé à l'arrestation d'un suspect. Cette personne a ensuite été libérée sous promesse de comparaître à une date ultérieure. Le Kinkajou, nommé Touti, n'a toutefois pas été retrouvé, puisqu'il aurait déjà changé d'endroit selon M. Descôteaux.

« La personne, le suspect, a envoyé une photo de lui et de l'animal à une amie, qui l'a ensuite dénoncée. Cest ce qui a permis à la police d'effectuer une arrestation en Haute-Mauricie », raconte le fondateur du refuge.

M. Descôteaux s'inquiète pour la vie de la petite bête, dont le comportement s'apparente à celui d'un lémur. Il craint que le ou les responsables ne s'en débarassent dans les prochains jours.

Le Kinkajou, arrivé sur place en novembre, devait y être hébergé jusqu'en avril, après quoi Maxime Descôteaux en serait devenu le gardien.

La Sûreté du Québec ne commente pas le dossier pour ne pas nuire à l'enquête.