Maskimo acquiert une nouvelle usine mobile qui utilise jusqu'à 25% d'asphalte recyclée

maskimo usine mobile

L'entreprise Maskimo de Trois-Rivières vient d'acquérir une toute nouvelle usine mobile d'enrobés bitumineux, à la fine pointe de la technologie, au coût de 5 millions de dollars.

Cette usine permet la production de 300 tonnes métriques d'asphaltes par heure. Grâce à ses outils performants, elle peut incorporer jusqu'à 25% d'asphalte recyclée et peut en produire des quantités importantes en consommant moins de ressources naturelles vierges.

« De ce fait, de nombreux gaz à effet de serre peuvent être évités. Cette usine mobile est également très performante et surpasse les normes environnementales en vigueur à plusieurs niveaux, que ce soit par les émissions atmosphériques, le bruit, ou la poussière », explique le Groupe Maskimo.

Cette usine, fonctionnelle depuis la mi-septembre, peut aussi être déplacée sur de plus gros chantiers ailleurs au Québec en quelques jours, ce qui permettra à l'entreprise d'obtenir plus de contrats.

« Cette acquisition nous permettra de sortir de la Mauricie pour exécuter des travaux de grande envergure auxquels nous n’aurions pas eu accès auparavant. Bien entendu, on déplace une usine comme celle-ci pour des projets à gros volume, on parle d’au moins 30 000 tonnes métriques d’asphalte. Ça représente environ 10 à 12 km de tronçon de route ! Actuellement, nous sommes les seuls à posséder ce type d’équipement à la fine pointe et automatisé dans la région. » précise Christian Charette, directeur à la production et et aux ressources matérielles du Groupe Maskimo.