Une rentrée normale à l'UQTR et dans les cégeps de la région?

IMG_2099

La rentrée automnale dans les cégeps et universités de la province pourrait se faire sans distanciation physique. La ministre de l'Enseignement supérieur Danielle McCann a dévoilé comment se déroulera cette rentrée lundi.

Si les étudiants souhaitent retourner en classe sans distanciation, il faudra d'abord que 75 % des jeunes de 16 à 29 ans aient reçu leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19 et que la situation épidémiologique soit stable. Si ce seuil n'est pas atteint, les étudiants devront garder 1 mètre de distance en tout temps, ce qui limitera la capacité d'accueil.

Les cégeps de Shawinigan et Trois-Rivières sont même prêts à tenir des cliniques de vaccination sur place s'il le faut.

À Shawinigan, la direction explique que les groupes sont relativement petits, ce qui faciliterait un retour en classe complet, même si une distance X devait être respectée entre les étudiants.

À Trois-Rivières, le cégep se dit également prêt à un retour en présentiel de la part des étudiants, mais aussi à s'adapter si des consignes sont émises par le gouvernement.

Du côté de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), on avait déjà annoncé qu'on souhaitait accueillir l'ensemble de la communauté étudiante en présentiel l'automne prochain. Il reste toutefois à établir quelles règles sanitaires, s'il y a lieu, devront être respectées. L'UQTR soutient que l'expérience de la dernière année lui permettra de retourner à l'enseignement virtuel au besoin, même s'il ne s'agit pas du scénario privilégié.

Actuellement, 42% des jeunes de 16 à 29 ans ont reçu une première dose de vaccin.

 

Avec la collaboration de Frédéric Beaulieu, journaliste, Noovo Info Mauricie