Yves Perron veut régler la couverture cellulaire déficiente dans Berthier-Maskinongé

yves perron2

Le député sortant de la circonscription Berthier-Maskinongé, Yves Perron, veut améliorer la couverture cellulaire dans son comté et mise sur un programme fédéral pour y arriver.

Le candidat du Bloc québécois trouve inacceptable que des citoyens n'aient toujours pas accès à un réseau cellulaire fiable. M. Perron a indiqué en conférence de presse qu'un programme fédéral pourrait rétablir la situation, à condition que des sommes d'argent soient débloquées.

« Des entreprises sont prêtes à offrir le service, mais il y a un enjeu de rentabilité. Si on veut laisser le développement et le déploiement aux entreprises privées, c'est une chose, mais il faut être conscient que justement, ce sont des entreprises privées qui cherchent la rentabilité. Le fédéral doit s'assurer que l'ensemble des citoyens ait accès à un service de qualité. Les entreprises sont prêtes. Il faut un programme dégageant de l'argent public afin de faire débloquer le dossier. Si fédéral ne veut pas le faire qu'il débloque les sommes vers Québec et Québec les gèrera », souligne-t-il.

Pour le maire de Saint-Édouard-de-Maskinongé, Réal Normandin, abonde dans le même sens qu'Yves Perron et demande à ce que la problématique soit réglée le plus rapidement possible.

« C’est la sécurité des gens du village qui est en jeu. Lorsqu’il est difficile de rejoindre certains pompiers ou d’appeler pour faire venir une ambulance, il est grand temps que le dossier bouge », dénonce M. Normandin.

Par exemple, le Zoo Animalia de Saint-Édouard-de-Maskinongé, où avait lieu l'annonce de M. Perron, vit quotidiennement avec le manque de réseau cellulaire. La propriétaire Émilie Gaudry craint aussi d'avoir de la difficulté à scanner les passeports vaccinaux des visiteurs à compter du 1er septembre.

« C’est une importante attraction touristique dans la région, qui offre des retombées considérables. Le personnel peine toutefois à rendre fonctionnel son terminal Interac en raison de cette piètre couverture cellulaire », affirme le député sortant.

La couverture cellulaire est particulièrement déficiente dans les secteurs de Saint-Édouard-de-Maskinongé et du Lac Souris, situé aux frontières des municipalités de Saint-Élie-de-Caxton et de Saint-Mathieu-du-Parc.