52 578 raccompagnements pour Opération Nez rouge en 2019

Des bénévoles d'Opération Nez rouge en action en 2019.

Opération Nez rouge a effectué 52 578 raccompagnements au Québec cette année. C'est ce qu'on apprend du bilan dévoilé ce matin de la 36e campagne, qui s'est terminée le 31 décembre.

 

Les chiffres sont plutôt stables dans les dernières années. On note pour 2019 une faible diminution de 5% de l'utilisation du service par rapport à 2018.

Le président fondateur, Jean-Marie De Koninck, dresse un bilan très positif de la campagne et estime que plusieurs facteurs peuvent expliquer cette légère baisse, comme la météo, ou encore le fait que le message de sensibilisation fait son bout de chemin et que les Québec prévoient mieux leurs déplacements lors de soirées arrosées.

En province, ce sont 38 475 bénévoles qui ont donné de leur temps pour assurer un retour à la maison sécuritaire à ceux ayant pris un verre de trop.

« Ils viennent avec toutes sortes de convictions, ils ont chacun leurs motivations, mais en bout de ligne, quand on regarde ça, ça évite des drames, et si ce n'est pas un drame qui a été évité, c'est des mentalités qui ont été changées. »

- Jean-Marie De Koninck, président fondateur d'Opération Nez rouge

Le taux d'utilisation de l'application mobile a augmenté de 77 % en 2019. C'est maintenant un outil gratuit très populaire et très utilisé par les bénévoles et les demandeurs. Grâce aux raccompagnements, environ 1,3 millions de dollars en dons sont amassés chaque année et versés à des organismes locaux oeuvrant auprès des jeunes. Les chiffres officiels pour la présente campagne seront dévoilés en mars.

Au pays, plus de 69 000 Canadiens ont été raccompagnés par plus de 48 600 volontaires dans 100 communautés cette année. En 36 campagnes, ce sont 2 350 000 raccompagnements qui ont été réalisés par Opération Nez rouge au Canada grâce à l'implication de plus de 1,3 million de bénévoles.

Le président fondateur Jean-Marie De Koninck en a profité pour rappeler aux usagers de la route l'importance de bien planifier son retour à la maison quand on consomme de l'alcool, et pas seulement pendant le temps des Fêtes.