Aéroports de Montréal suspend un pompier qui voulait sauver une vie


Circuit de course automobile iCar (Facebook, )

Un pompier de l'aéroport de Mirabel a été suspendu un jour sans salaire pour avoir tenté de sauver une vie au circuit de course automobile iCar. Le sapeur aurait répondu à l'appel de détresse sans l'autorisation de son employeur. 

Le circuit iCar est pourtant situé directement sur le tarmac de l'aéroport de Mirabel. En cas d'urgence, ce sont les pompiers de la municipalité de Mirabel qui ont la responsabilité d'intervenir. La caserne la plus proche est située à 10 km du site alors que le service d'intervention privé d'Aéroports de Montréal (ADM) se trouve à côté du site.

« Le rôle d'un pompier, c'est d'intervenir rapidement pour sauver des vies. Notre pompier a été courageux de faire ce qu'il a fait, je pense. C'est dans son rôle et dans son mandat comme pompier d'intervenir, surtout à un jet de pierre de la caserne», affirme Yvon Barrière, vp exécutif régional de l'Alliance de la fonction publique du Canada 

Le répartiteur filtre les appels d'urgence

Le pompier aurait pu intervenir encore plus rapidement s'il avait entendu l'appel initial du service 911 pour un véhicule en flamme le 18 octobre dernier. L'Alliance de la fonction publique affirme que le répartiteur d'appels d'ADM a reçu le mandat de filtrer les appels d'urgence auprès des pompiers. Le travailleur a attendu 7 minutes avant d'avertir son service incendie de la situation au centre iCar. L'appel de «courtoisie» visait seulement à avertir les pompiers de la situation. Le pompier a décidé de répondre à la situation d'urgence sans avoir reçu de mandat à cet effet.

«Le répartiteur peut appuyer sur un bouton pour que la caserne de pompier entende illico ce qui se passe. Les pompiers de l'aéroport de Mirabel auraient pu intervenir dès la première minute de l'appel. On est situé à environ 300 à 400 mètres du site de l'accident. Est-ce qu'on aurait pu sauver l'individu? Je ne sais pas, parce qu'on ne l'a pas fait» , ajoute Yvon Barrière.

Le pompier suspendu est arrivé quelques instants après les sapeurs de la municipalité de Mirabel. L'automobiliste de 65 ans est décédé après avoir percuté un muret de sécurité à haute vitesse. C'est la coroner Me Julie Blondin qui a reçu le mandat d'enquêter sur les circonstances du décès. 

Aéroports de Montréal affirme que ce n'est pas à ses pompiers d'intervenir sur le circuit de course iCar et que le travailleur peut aller en appel de sa sanction. Le syndicat a déjà l'intention de contester la mesure disciplinaire.