AGRESSION ANTIMASQUE: L'accusé subira un examen psychiatrique

Patrick Desbiens

L'homme accusé d'avoir frappé une chauffeuse d'autobus sur la Rive-Nord la fin de semaine dernière était prêt à tout pour ne pas porter de masque selon un message envoyé sur les réseaux sociaux cet été. Patrick Desbiens passera la fin de semaine en prison après sa première comparution. 

Desbiens affirmait en ligne le 16 juillet sur sa page Facebook:

« Il va falloir me mettre une balle entre les deux yeux pour que je porte un masque. Pis si vous ne me mettez pas une (balle) entre les deux yeux, pis que vous voulez que je porte le masque, c’est votre droit à la vie qui va être en jeu.» Patrick Desbiens

Son profil a été inondé de commentaires de rage d'internautes qui tenaient à dénoncer son geste.

L'individu de 38 ans serait passé à l'acte, samedi, en agressant sauvagement une chauffeuse d'autobus du réseau de transport de Terrebonne qui lui demandait de porter le masque. La femme de 55 ans a eu la mâchoire fracturée par le violent coup de poing qu'elle a reçu. Elle est en congé de maladie pour une durée indéterminée. 

Desbiens en a rajouté au tribunal, hier, en se présentant sous un pseudonyme devant le juge. Plutôt que de s'identifier formellement, il s'est autoproclamé "Prince de la justice" et le "Prince du Dieu vivant" devant la Cour.

Le juge a rapidement mis fin à la comédie en ajournant la séance. L'accusé devra subir une évaluation psychiatrique avant son retour devant le tribunal jeudi prochain. Patrick Desbiens est accusé de voies de fait avec lésions et méfait.

DIVERTISSEMENT - Besoin de rire un bon coup ? Nos suggestions du jour :