Air Canada licencie 20 000 employés

Air Canada

Air Canada licenciera environ 20 000 employés à partir du 7 juin en raison de la crise du coronavirus. De 50% à 60% des 38 000 employés devront rentrer chez eux.

Les finances de la compagnie d'aviation piquent du nez alors que 95% des vols sont interrompus. 225 des 258 avions sont cloués au sol. Des agents de bord pourraient diminuer leurs heures afin d'éviter d'autres licenciements.

Air Canada a remercié 16 500 employés à la fin mars après la fermeture des frontières. Le personnel a été rembauché par la suite grâce à la subvention salariale du gouvernement Trudeau qui couvre 75% du chèque de paie. La plupart des employés sont cependant restés à la maison en attendant un appel de leur employeur pour revenir au travail.

Air Canada continue de contribuer aux avantages sociaux et aux régimes de retrait des employés malgré la crise.

TRUDEAU FAIT PREUVE D'OUVERTURE

Sans rien promettre, le premier ministre Justin Trudeau a fait preuve d'ouverture envers Air Canada malgré l'aide fédérale lors de son point de presse d'aujourd'hui.

"On sait que c'est une situation extrêmement difficile pour les compagnies aériennes(...) On va travailler de près avec les compagnies comme Air Canada pour voir ce qu'il est possible de faire pour les appuyer."  - Justin Trudeau

Il a cependant refusé de répondre sur une éventuelle nationalisation de la compagnie aérienne comme l'a demandée l’Association Internationale des Machinistes et des travailleurs de l’Aérospatiale, lundi.

Air Canada était une société d'État avant d'être vendue par le gouvernement Mulroney en 1989.

 

UN GÉANT AMÉRICAIN S'EFFONDRE

En plus des compagnies aériennes, le secteur du commerce aux détails vit également sa part de difficultés avec la COVID-19.

Le géant JC Penney s'est placé sous la loi de la protection de la faillite après avoir manqué un paiement de dette au mois d'avril. L'entreprise n'est plus rentable depuis 2011.

Elle compte environ 90 000 travailleurs dans 850 magasins aux États-Unis.