ALCOOL: Légère hausse de consommation lors du 2e mois de confinement

Alcool

La petite coupe de "vino" était plus présente dans plusieurs chaumières québécoises lors du deuxième mois de confinement selon un sondage d'Éduc'alcool. Deux personnes sur 10 disent avoir augmenté leur consommation par rapport au mois de mars.

En fait, 16% disent avoir «un peu» augmenté leur consommation contre 5% qui l'ont «beaucoup» augmentée. La consommation est donc restée stable ou a légèrement diminué chez 8 Québécois sur 10.

On apprend par ailleurs que 23% des répondants au sondage ont dépassé la limite recommandée à au moins 2 reprises pendant le mois d'avril. C'est 5% de plus qu'en mars. Ce sont surtout les 25- 34 ans et les personnes avec des revenus annuels de 80 000$ et plus qui ont augmenté leurs consommations.

«C'est l'indicateur le plus déterminant, car l'augmentation et la diminution de la consommation, prises seules, ne sont pas suffisantes pour donner un portrait complet de la situation. En effet, si une personne qui prenait 2 verres par semaine en prend désormais 4 ou 5, cela ne poserait pas vraiment de problèmes puisqu'elle respecterait toujours les limites de consommation recommandées.» - Hubert Sacy, directeur général d'Éduc'alcool

Fait intéressant: Un Québécois sur deux a participé à un 5 à 7 ou un souper virtuel avec des proches pendant le confinement.


La modération a bien meilleur goût

Éduc'alcool profite de l'annonce de déconfinement pour inciter les Québécois à revoir leur mode de consommation. L'organisme rappelle qu'il vaut mieux limiter sa consommation à 2 verres par jour pour les femmes et 3 verres pour les hommes.

Lors de vos BBQ, alternez une boisson alcoolisée avec un verre d'eau ou un breuvage sans alcool.

Les rassemblements extérieurs de 10 personnes et moins seront permis à compter de demain partout au Québec.

Le sondage CROP a été effectué auprès de 1007 répondants entre le 5 et le 10 mai dernier.