Alstom achète la division ferroviaire de Bombardier

Bombardier (CTV News)

C'est maintenant officiel, le géant français Alstom achète la division ferroviaire de Bombardier. La transaction est évaluée à 8,2 milliards de dollars américains.

La Caisse de dépôt et placement du Québec devient l'actionnaire le plus important d'Alstom avec 18% du capital. Elle s'engage à réinvestir environ 2 milliards et détiendra deux sièges sur le conseil d'administration.

Sur Twitter, le premier ministre François Legault a insisté sur le fait qu'Alstom s'engage à créer un siège social dans le Grand Montréal.

Un centre de conception et d'ingénierie ainsi que de recherche et développement en hautes technologies sera aussi installé au Québec.  Alstom s'engage également à ce que les activités des usines de La Pocatière et de Sorel-Tracy soient accrues.

Bombardier se concentrera uniquement sur les avions d'affaires et parle d'un nouveau chapitre prometteur pour le fleuron québécois:

« Dorénavant, nous concentrerons tout notre capital, toute notre énergie et toutes nos ressources sur l’accélération de la croissance et l’expansion des marges de nos activités liées aux avions d’affaires, à l’avant-garde du marché, d’une valeur de 7,0 milliards $ »

- Alain Bellemare, président et chef de la direction, Bombardier Inc.

À la suite de la transaction, Bombardier disposera de 6,5 à 7 milliards $ américains de liquidités, ce qui lui permettra « de repartir sur de toutes nouvelles bases pour s’attaquer» à sa dette de 9,3 milliards $ US.

La vente de Bombardier Transport à Alstom doit, entre autres, être approuvée par les autorités européennes.