Annick Charette poursuit Gilbert Rozon pour 1,3 M$

Annick Charette

Annick Charette est prête à en découdre à nouveau avec Gilbert Rozon devant les tribunaux pour des allégations de viol et d'attentat à la pudeur. Six mois après avoir perdu en Cour criminelle, la spécialiste des communications lui réclame 1,3 million de dollars en dommages.

Annick Charette devient ainsi la 4e Courageuse à poursuivre le fondateur de Juste pour Rire au civil après Lyne Charlebois, Patricial Tulasne et Danie Frénette. Le total des sommes demandées se chiffre à 6,8 millions de dollars.

 

SALIE ET DÉGRADÉE EN COUR

Annick Charette n'a jamais digéré le verdict de non-culpabilité de Gilbert Rozon pour viol et attentat à la pudeur le 15 décembre dernier. La plaignante de 60 ans estime avoir été « salie et dégradée » par le témoignage du fondateur de Juste pour Rire qui s'est présenté en victime devant la juge Mélanie Hébert. Cette dernière avait reconnu lors du jugement que la version de « Rozon était moins plausible que celle de la demanderesse ».

La nouvelle poursuite stipule que « le défendeur a menti non seulement en niant la version de la demanderesse, mais également en inventant de toutes pièces un scénario (...) grotesque dans lequel c’est la demanderesse qui était l’agresseur, et Rozon la victime. »

Mme Charette accuse toujours l'ancien impresario de viol en 1980 dans une résidence de St-Sauveur. Il se serait jeté sur elle pour l'agresser sexuellement pendant son sommeil en pleine nuit. La plaignante était âgée de 20 ans au moment des faits.

Annick Charette se sent encore coupable de ne pas s'être défendue davantage pendant l'agression 40 ans après les faits.