Arrêt des procédures contre Frank Zampino pour son procès pour fraude

Frank Zampino

Le procès pour fraude, complot et abus de confiance contre Frank Zampino pour sa présumée participation dans une caisse occulte d'Union Montréal est officiellement terminé. La Cour a ordonné la fin des procédures dans ce dossier pour ne pas miner la confiance du public. 

L'ancien numéro 2 à l'Hôtel de Ville de Montréal alléguait que ses conversations avec son avocate ont fait l'objet d'une écoute électronique ce qui rompt le privilège avocat client. La juge Joëlle Roy lui a donné raison et a décidé d'abandonner les procédures pour ne pas miner la confiance du public dans la justice. Elle met ainsi en cause le travail de l'UPAC dans l'enquête policière.

Frank Zampino était accusé d'avoir participé à un système frauduleux de partage de contrats municipaux en échange d'une ristourne de 3% au parti Union Montréal entre 2001 et 2009. Il était alors le bras droit du maire Gérald Tremblay.

C'est la deuxième fois en quelques mois que l'ancien politicien s'en tire à bon compte avec la justice. Il a été acquitté d'avoir favorisé les Constructions Frank Catania dans le scandale de corruption du Faubourg Contrecœur l'an dernier.