Bell Média répond aux commentaires de Québecor sur l'achat de V

Bell Média a conclu une entente avec le Groupe V Média pour l'achat de la télé généraliste V et la plateforme numérique Noovo.ca

Bell Média estime que l'achat de la chaîne généraliste V-Télé permettrait une concurrence honnête avec TVA et Radio-Canada et demande au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) de ne pas se laisser influencer par le plaidoyer de Québecor.

 

C'est ainsi que s'est exprimée la présidente de Bell au Québec, Karine Moses, lors de la deuxième et dernière journée des audiences du CRTC pour l'achat de V-Télé par Bell Média.

Jeudi matin, elle a déclaré que « l’opposition de Québecor est une tentative d’écraser toute concurrence potentielle à son seul avantage et au détriment du public québécois et du système de radiodiffusion canadien ».

Rappelons qu'hier en audience, le président et chef de la direction de Quebecor, Pierre-Karl Péladeau, fermement opposé à cette transaction, a tiré à boulets rouges et traité Bell de «danger public». Il a même appelé à son démantèlement.

Selon Karine Moses, l'achat de la chaîne généraliste par Bell permettrait plutôt une concurrence honnête avec TVA et Radio-Canada et le CRTC « ne devrait pas se laisser influencer par la désinformation de Québecor ».

« Le fait que Bell Média exploite des actifs hors Québec n'a aucune incidence sur nos activités dans le marché québécois. Cet argument est soulevé par Québecor uniquement dans le but de détourner l'attention de sa propre dominance au Québec. »

- Karine Moses, présidente de Bell Média au Québec

Si Bell Média obtient le feu vert du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, elle détiendrait 21% des parts d'écoute en télé francophone comparativement à 38% pour le Groupe TVA/Québecor. Elle serait toutefois devant Radio-Canada, à 18%.

Rappelons que la filiale de Bell souhaite acquérir les cinq stations régionales de V situées à Montréal, Québec, Saguenay, Sherbrooke et Trois-Rivières. En échange, Bell Média s'engage à augmenter la production de nouvelles, afin d'assurer une diversité des sources d'informations.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) rendra sa décision dans les prochains mois sur la transaction annoncée en juillet dernier.