Confinement au Cégep St-Jean: conditions allégées pour l'étudiant


Il est accusé de menaces envers un professeur de psychologie. (Marie-Pier Boucher - Noovo Info)

Les conditions de remise en liberté de l'étudiant qui a semé l’émoi au Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu en novembre dernier ont été allégées.

Lundi dernier, le Tribunal a levé les conditions qui empêchaient Simon-Olivier Frappier de se présenter au Cégep.

À lire également Un confinement de plusieurs heures au cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu

En plus, l'accusé n'a plus d'interdiction d'entrer en contact avec l'enseignant envers qui il avait proféré des menaces de mort. Par contre, il est lui toujours interdit de posséder des armes et de porter une veste pare-balles.

Son dossier reviendra devant la justice le 27 janvier prochain pour la poursuite de l'étape Pro Forma.

Cette affaire ne devrait pas s'éterniser devant les tribunaux, a indiqué à Noovo Info Me Simon Boulianne, procureur au dossier.