CORONAVIRUS: Les grands-parents pourront garder leurs petits-enfants

COVID-agee-credit-cdc

Les grands-parents de 70 ans et moins pourront finalement garder leurs petits-enfants, mais pas rester à souper.

Ils doivent être en santé et éviter les accolades. Les enfants ne devront pas non plus aller en garderie.

Une certaine confusion régnait depuis hier puisque Québec avait annoncé que les sexagénaires pouvaient retourner au travail, mais qu'ils ne pouvaient pas garder leurs petits-enfants. Le gouvernement justifiait sa position par le fait que les contacts entre les grands-parents et les petits-enfants étaient plus propices à la propagation du coronavirus que ceux avec une éducatrice ou un(e) enseignant(e).

Québec admet que sa position a évolué rapidement. L'objectif est maintenant de permettre aux parents de retourner travailler. Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, invitait les parents hier à appeler un « proche » ou un « étudiant » pour faire face à la pénurie de places en garderie.

Le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, précise aujourd'hui qu'un grand-parent qui garde ses petits-enfants qui n'ont pas de place en garderie devient un service essentiel.

«Les grands-parents pourront y aller, ils devront porter un masque pour certains types de procédures, mais par contre, ce ne sera pas le temps d'inviter grand-maman pour un souper, si ce n'est pas pour garder les enfants.» Dr Horacio Arruda

Le Dr Horacio Arruda et le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, ont enregistré une vidéo pour expliquer en détail les conditions à respecter pour le gardiennage à domicile.

Retour au travail des 60 à 69 ans

Tableau et chiffres en main, le premier ministre François Legault a tenté de justifier aujourd'hui pourquoi son gouvernement permet finalement aux personnes de 60 à 69 ans de reprendre le travail.

Il indique que 91 % des gens décédés de la COVID-19 avaient plus de 70 ans. La tranche des 60 à 69 ans représente 6,5 % des décès.

Évoquant les bienfaits d'un retour au travail, il n'a pas voulu s'avancer sur les possibles raisons économiques.

«Ce n'est pas une science exacte, mais la santé publique évalue que c'est un risque raisonnable ou faible pour les personnes de moins de 70 ans.» -François Legault, premier ministre du Québec

Tableau des décès par tranche d'âge au Québec - Gouvernement du Québec

Tableau des décès par tranche d'âge au Québec - Gouvernement du Québec

(Avec la collaboration de Carolyne Labrie, journaliste Bell Média)