COVID-19: «La période des avertissements est terminée»

police

François Legault durcit le ton et demande aux policiers d'être plus sévère à l'endroit des Québécois qui ne respectent pas les règles sanitaires liées à la COVID-19.

La présence policière sera augmentée et davantage de contraventions seront données, notamment aux contrevenants qui se réuniront durant le temps des Fêtes, malgré l'interdiction de se rassembler à Noël annoncée la semaine dernière. Des inspecteurs de la CNESST seront aussi plus nombreux dans les centres d'achats pour surveiller les commerçants récalcitrants. 

Rappelons que les amendes peuvent aller jusqu'à 6000 $. Divers corps policiers ont déjà commencé à sévir depuis quelques semaines. C'est le cas à Saguenay où des agents ont mis fin à un party réunissant 11 personnes hier soir.

Le gouvernement Legault n'entend plus à rire, alors que le Québec enregistre aujourd'hui 1728 nouveaux cas COVID-19 et que le nombre d'hospitalisations a augmenté de 9 portant le total à 844 personnes hospitalisées. Le temps des avertissements est terminé préviennent les autorités.

«Ça va faire, il faut un moment donné être capable d'envoyer un message très clair à cette petite minorité qui ne respecte pas les règles.» -François Legault, premier ministre du Québec

Une alerte d'urgence a également été envoyée sur tous les cellulaires ainsi qu'à la radio et à la télévision à 14h30 cet après-midi pour rappeler l’importance de respecter les consignes.

François Legault voit la lumière au bout du tunnel grâce au vaccin

Santé Canada autorise un premier vaccin au pays, soit celui de Pfizer-BioNTech. La vaccination peut donc commencer, dès la semaine prochaine.

Le Québec doit recevoir 55 000 doses d'ici le 4 janvier et 1,3 million d'ici la fin mars. 2000 résidents de CHSLD de Montréal et Québec seront vaccinés en premier à compter de lundi.

«Ça veut dire que d'ici la fin janvier, la situation va beaucoup s'améliorer au Québec.» -François Legault, premier ministre du Québec

650 000 québécois pourraient recevoir le vaccin au cours des trois premiers mois de 2021.