COVID-19: Le mouvement #çavabienaller fait fureur au Québec

Voici le dessin initial réalisé par les enfants de Gabriella Cucinelli, qui a lancé le mouvement #çavabienaller au Québec.

Vous avez sûrement vu passer ces milliers d'images d'arcs-en-ciel un peu partout au Québec et peut-être avez-vous même participé au mouvement #çavabienaller. Bell Média a retracé la femme derrière l'arrivée de ce mouvement dans la province.

 

L'objectif de ces dessins et de ces messages positifs est d'encourager les familles et les enfants à ne pas lâcher en cette période d'isolement forcée à cause du coronavirus. On dessine un arc-en-ciel et on l'affiche là où il peut être vu pour démontrer notre soutien.

Le mouvement provient initialement d'Italie, le deuxième pays le plus touché par la crise du coronavirus avec près de 70 000 cas de personnes infectées aujourd'hui et plus de 6 800 morts. L'organisme derrière l'idée de #andratuttobene, qui veut dire tout ira bien, voulait surtout ramener de la couleur dans la vie des enfants. Il s'est transporté chez nous à l'initiative d'une Italienne résidente de Québec, Gabriella Cucinelli.

La mère de famille et éducatrice à l'enfance en CPE a fait participer ses enfants, en soutien à sa famille restée en Italie. Gabriella Cucinelli a choisi #çavabienaller au lieu de tout ira bien, une expression à laquelle les Québécois se seraient moins identifiés, à son avis. Elle a ensuite partagé leur oeuvre et l'idée le 14 mars sur un groupe Facebook regroupant 26 000 éducatrices au pays, et ç'a fait boule de neige, à son grand étonnement.

« La journée où j'ai décidé de partir ça, je n'imaginais pas toute l'ampleur que ç'allait prendre. C'était le matin, j'étais très découragée, toute ma famille vit en Italie, j'avais besoin d'une bonne nouvelle. J'avais besoin de savoir que ça pouvait bien aller. Le #çavabienaller, c'est comme si je me le disais à moi aussi et je voyais que la vague [de coronavirus] s'en venait ici et il me semblait qu'on avait besoin de ça, que ç'allait peut-être nous mettre un petit pansement sur le coeur dans toute cette situation. »

- Gabrielle Cucinelli

Mouvement provincial

Les initiatives originales liées au mouvement sont de plus en plus nombreuses d'un bout à l'autre de la province.

À l'aéroport international Montréal-Trudeau, les employés responsables des opérations ont transformé le O de l'enseigne Montréal sur le bâtiment du terminal en arc-en-ciel avec le message #çavabienaller. Ils avaient fait un geste semblable pour supporter Bell Cause pour la cause en janvier dernier.

Le premier ministre François Legault est également un grand utilisateur du mot-clic #çavabienaller, qui fait maintenant partie du vocabulaire de plusieurs personnes de tous les milieux au Québec.

Le mouvement a trouvé écho jusqu'en Abitibi-Témiscamingue, une des régions les moins touchées jusqu'à maintenant. Le propriétaire de Remorquage Camden, Daniel Camden et sa famille, ont carrément peint une vieille limousine aux couleurs de l'arc-en-ciel.

Vous pouvez écouter l'entrevue complète que Gabriella Cucinelli a accordée ce matin aux animateurs de l'émission Le Réveil à Boom FM en Montérégie ici :