COVID-19: Les jeunes pourront passer l'Halloween

halloween fillette

Les jeunes attendaient cette décision avec impatience. Ils pourront passer l'Halloween, malgré la pandémie, à condition de respecter certaines mesures sanitaires.

Québec autorise la collecte de friandises, partout au Québec, même en zone rouge, le 31 octobre prochain.

Les enfants pourront toutefois faire le traditionnel porte-à-porte seulement avec les membres de leur famille qui vivent sous le même toit et non pas avec leurs amis.

Autre condition, ceux qui distribuent des bonbons devront les donner en restant à deux mètres de distance des petits monstres et petites sorcières qui cognent à leur porte, par exemple en plaçant des sacs de bonbons dans un bol dans lequel les enfants pigeront eux-mêmes, à tour de rôle, sans toucher aux autres sacs.

François Legault reconnait qu’il y a un certain risque même si cette fête se déroule à l'extérieur et demande aux Québécois de faire preuve d'ingéniosité pour limiter la propagation du coronavirus. Le premier ministre a rappelé l'idée d'une résidente de Beloeil qui a inventé une chute à bonbons.

«Soyez ingénieux pour essayer de respecter le 2 mètres autant que possible. Je comprends qu'il y a peut-être des petits risques, mais on n'est pas en train de parler d'un bingo avec 250 personnes qui sont là pendant des heures dans la même salle, ce n'est pas de ça qu'on parle, on parle d'enfants qui se promènent!» -François Legault, premier ministre du Québec

Le premier ministre faisait référence à une soirée de bingo tenue vendredi dernier à St-Jean-sur-Richelieu qui a attiré 250 personnes, alors que le gouvernement avait demandé aux Québécois d'éviter les contacts sociaux et de rester à la maison durant le long week-end de l'Action de grâce.

Par ailleurs, Québec demande aux adultes de faire une croix sur les partys d'Halloween, cette année.

Plus tôt cette semaine, la santé publique du Canada affirmait que l'Halloween ne devrait pas être annulée en raison de la pandémie de COVID-19.

PAS NON PLUS DE GROS PARTYS DE NOËL

Les Québécois devront aussi oublier les gros partys de Noël avec famille, amis et collègues de bureau.

Bien qu'il estime qu'il soit encore trop tôt pour dire quelle forme prendra le temps des Fêtes cette année en raison de la pandémie, François Legault prévient que les grands rassemblements de 100 et 200 personnes ne seront pas permis.

Le premier ministre a évoqué aujourd'hui la possibilité de fêter Noël en petits groupes.

«Ce ne serait pas le fun pour les Québécois si on ne pouvait pas à Noël voir nos familles et nos amis. Est-ce qu'on sera capable d'être un groupe de 6 ou un groupe de 10, il est trop tôt pour le dire.» -François Legault, premier ministre du Québec

Par ailleurs, les Québécois en zone rouge devront prendre leur mal en patience. Une partie des mesures sanitaires en vigueur jusqu'au 28 octobre sera fort probablement prolongée a prévenu le premier ministre Legault. Il souhaiterait toutefois que les jeunes puissent recommencer à faire du sport. Québec n'a toutefois pas l'intention d'imiter la France et d'imposer un couvre-feu aux Québécois.