COVID-19: Ottawa prévoit jusqu'à 22 000 décès

Morgue ISTOCK FERGREGORY

Entre 11 000 et 22 000 Canadiens seront emportés par la pandémie de COVID-19 selon les prévisions d'Ottawa. 934 000 à 1,88 million de personnes pourraient être contaminés à plus long terme par le virus.

Le nombre d'hospitalisations variera entre 73 000 à 146 000.

C'est ce qui ressort des scénarios dévoilés, ce matin, par la Santé publique du Canada qui précise n'avoir aucune idée du moment où le pic de la pandémie sera atteint.

Lors de son point de presse quoitidien, le premier ministre Justin Trudeau a quant à lui évoqué que le sommet de la courbe de l'épidémie de coronavirus au Canada sera atteint à la fin du printemps. Le premier ministre estime que la première vague d'infection pourrait se terminer cet été et qu'il pourrait y en avoir d'autres moins importantes pendant un certain nombre de mois. Le retour à la vie normale ne pourra se faire tant qu'il n'y aura pas de vaccin contre la COVID-19. Justin Trudeau croit que ça pourrait prendre un an à un an et demi. Il s'attend lui à ce que le coronavirus fasse entre 4000 et 44 000 décès.

D'ici la semaine prochaine, le pire scénario fait état de 31 850 cas et 700 décès au total. Le scénario optimiste penche plutôt pour 500 décès et 22 580 personnes atteintes.

Le nombre de cas de COVID-19 double tous les 3 à 5 jours au Canada selon la courbe de progression présentée aux médias. Les mesures de confinement rapides ont permis aux autorités de mieux contrôler l'épidémie par rapport à plusieurs autres pays à travers le monde. 

"La détermination et le niveau d'efforts de l'ensemble des Canadiens détermineront si au bout du compte nous pourrons rester dans ce meilleur scénario." - Dr Howard Njoo, sous-administrateur en chef Santé publique Canada

Avec des mesures strictes comme c'est le cas, de 1 % à 10 % des Canadiens pourraient être infectés par la pandémie. À l'inverse, 70 % à 80 % des Canadiens pourraient être infectés si rien n'est fait.

 

Santé publique Canada

Accédez à toute l'information d'ici et partout au Québec dans notre dossier spécial Covid-19