COVID-19 : pas d'assouplissements des mesures sanitaires, pour l'instant

Graham Hughes | La Presse canadienne

Malgré la forte pression qu'il dit ressentir, Françcois Legault affirme qu'il ne peut pas se permettre d'assouplir les mesures sanitaires au Québec, contrairement à l'Ontario. 

En conférence de presse cet après-midi, le premier ministre a indiqué que c'est impossible puisque le réseau de la santé est au pire de la pandémie avec 3400 hospitalisations.

« On est tous tannés, moi le premier. On va continuer d'écouter la santé publique [...] Il faut être solidaire, il y a des vies qui sont en jeu » -François Legault, premier ministre du Québec

Malgré tout, le pic des hospitalisations semble finalement atteint, selon le gouvernement.

 « On voit enfin la lumière au bout du tunnel, mais on est au pic. [...] On ne peut pas se permettre d'assouplir les mesures présentement. La Santé publique nous dit que si on le faisait, il y aurait un risque réel d’augmenter les infections et les hospitalisations. » -François Legault

La bonne nouvelle, c'est que Québec n'aura finalement pas à réduire la qualité des soins des patients, si les hospitalisations continuent à baisser comme ce fut le cas aujourd'hui.

À ceux qui menacent de défier les règles, comme cette pâtisserie du Saguenay qui a d'ailleurs reçu la visite de la police cet après-midi après avoir décidé de rouvrir sa salle à manger., M. Legault fait appel à la solidarité des Québécois.

« Je pense que la grande, grande, grande majorité des Québécois est prête à faire encore des efforts pour sauver des vies et pour aider le personnel de la santé. Moi, j'ai confiance que la grande majorité ne va pas laisser faire cette petite minorité qui conteste les consignes. » -François Legault

Passeport vaccinal

Québec révoquera les faux passeports vaccinaux qui ont été émis à de nombreux Québécois non vaccinés.

Environ 150 enquêtes sont en cours à la SQ et à l'UPAC. Plusieurs plaintes ont été déposées dans le Grand Montréal pour dénoncer les gestes de certains travailleurs de la santé.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, rappelle que des accusations criminelles pourraient être déposées «autant à ceux qui ont émis des passeports et qui n'avaient pas le droit de le faire, que les gens qui ont acheté des passeports qui n'avaient pas le droit d'avoir.» 

Par ailleurs, le gouvernement n’entend pas resserrer les mesures dans les commerces de moins de 1500 pieds carrés, où il deviendra obligatoire le 24 janvier prochain.

Rapport sur les CHSLD

Québec s'engage à présenter un plan de redressement et de «refondation» du réseau de la santé.

Le gouvernement s'inspirera du rapport de la commissaire à la santé et au bien être, Joanne Castonguay, sur l'état des CHSLD déposé hier. Elle indiquait notamment que le «manque de transparence» en matière de santé publique était parmi les causes de la crise de la gestion dans les CHSLD lors de la première vague de propagation de la COVID-19, en 2020.

Le premier ministre François Legault a réitéré qu'il prenait sa part de responsabilité pour ne pas avoir réussi à embaucher plus d'employés dans ces établissements, plus rapidement.

(Avec la collaboration de Noovo Info)