COVID-19: Québec dévoile les avis de la Santé publique

Horacio Arruda

Le gouvernement Legault est passé de la parole aux actes en dévoilant, ce matin, les documents de travail auxquels il s'est fié pour prendre ses décisions depuis le début de la pandémie. L'opposition politique à l'Assemblée nationale le talonnait depuis des mois pour obtenir des traces écrites.

En tout, 14 documents de la Santé publique sont disponibles en ligne dont le plus vieux met la table sur les mesures de confinement du 15 mars 2020. Plusieurs documents sont signés par le directeur national de la Santé publique le Dr. Horacio Arruda.

On y apprend entre autres dans un avis du 16 février que d'autres régions pourraient passer du rouge à l'orange si la tendance se maintient après la semaine de relâche. Des ajustements pour les cours en alternance pour les élèves de secondaires 3, 4 et 5 au secondaire pourraient aussi avoir lieu en zone orange après le 7 mars. Rien n'est prévu par contre pour le sport avant cette période.

 

LES RESTAURANTS OUVERTS

Plusieurs restaurants seraient peut-être toujours en affaires si Québec avait suivi les recommandations de la Santé publique lors de l'annonce du 15 mars dernier.

Le Dr Horacio Arruda recommandait le maintien du service en salle à manger avec un maximum de 50% de la capacité d'accueil. La Santé publique du Québec suggérait également d’éviter les centres d'achat, sans toutefois recommander leur fermeture complète.

LEGAULT PLUS SÉVÈRE QU'ARRUDA

On remarque à la lecture des documents que François Legault a souvent été plus loin que le suggérait le directeur national de la Santé publique. 

Inquiet des «effets pervers des prohibitions» sur la santé des Québécois, le Dr Arruda recommandait dans un avis écrit à la fin novembre plusieurs allégements pour redonner un deuxième souffle aux citoyens pendant le temps des Fêtes. 

Il souhaitait la réouverture des restaurants pour 2 adultes d'une seule adresse. Il suggérait également de permettre des rassemblements limités pour Noël et le jour de l'An en respectant les consignes sanitaires.

Les cinémas, salles de spectacle, bibliothèques et musées auraient également ouvert leurs portes selon l'avis du Dr Arruda.

François Legault a préféré sacrifier le Noël des Québécois le 4 décembre pour préserver le système de santé alors que les cas de COVID-19 étaient en forte hausse. La moyenne de cas quotidiens est passée de 1 209 le 15 novembre dernier à 2010 cas le 15 décembre

Près de 280 000 Québécois ont été contaminés par la COVID-19 depuis le début de la crise. Plus de 10 200 personnes en sont décédées.