COVID-19: Québec lance un appel aux 15 à 34 ans

COVID-virus1-ete (14)

Québec lance un appel aux jeunes de 15 à 34 ans pour qu'ils respectent les consignes de Santé publique.

Cette tranche d'âge est actuellement la plus touchée par la pandémie de COVID-19. Plus de la moitié des 145 nouveaux cas aujourd'hui sont des jeunes.

Le gouvernement Legault s'inquiète de la contagion chez les jeunes, particulièrement dans les bars et les fêtes privées.

En conférence de presse lundi après-midi en compagnie de son collègue de la santé Christian Dubé, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a rappelé que les jeunes peuvent être des vecteurs de transmission auprès de leurs parents et grands-parents. Mme Guilbault a aussi indiqué que même s'ils sont peu à risque de mourir de la COVID-19, les jeunes peuvent aussi subir d'importantes complications.

«Croyez-moi, vous n'avez pas envie de vous retrouver aux soins intensifs ou dans un centre hospitalier tout court.»

-Geneviève Guilbault, vice-première ministre du Québec

Le gouvernement lance également un appel à la mobilisation aux jeunes adultes. Québec souhaite qu'ils transmettent le message à leurs proches et leurs amis, qu'ils deviennent en quelque sorte des «influenceurs» à leur tour. Les jeunes sont invités à se faire tester et à devnir «des champions de la distanciation et du port du masque».

«Vous avez littéralement en ce moment le pouvoir entre vos mains d’influencer le cours des choses et de faire en sorte que la situation va demeurer sous contrôle.»

-Geneviève Guilbault, vice-première ministre du Québec

Malgré cette tendance inquiétante chez les jeunes, Québec assure que la situation continue d’être relativement sous contrôle et qu'il y a une bonne marge de manoeuvre dans les hôpitaux. L'objectif de tests de dépistage quotidiens que s'était fixé le gouvernement a par ailleurs été dépassé.