COVID-19 : Quelles sont les succursales de la SAQ infectées ?

Au moins trois succursales de la Société des alcools du Québec à Montréal ont été infectées par la COVID-19.

Au moins deux succursales de la Société des alcools du Québec à Montréal ont été infectées par la COVID-19. 

Le plus récent cas s'est déroulé à la succursale située au 1745 rue Fleury Est où un employé a été testé positif hier (mercredi 8 avril). Sa dernière journée de travail remonte au samedi 28 mars. Il a été placé en isolement préventif dès l'apparition des symptômes, deux jours plus tard. 

Tous ses collègues de travail ont été renvoyés à la maison jusqu'à ce que la Santé publique finalise son enquête et émette ses recommandations. Il s'agit du deuxième employé de cette succursale à être malade en l'espace de quelques jours. Le premier cas remonte au 30 mars. 

Le magasin situé au 10 418 rue Lajeunesse à Montréal a aussi dû être décontaminé en raison d'un employé testé positif dimanche dernier, le 4 avril. Sa dernière journée travaillée en succursale remonte au lundi 30 mars. 

Le 18 mars dernier, la boutique de Bromont a été fermée puis nettoyée en raison d'un client infecté, comme l'a rapporté La Voix de l'Est 

UN SERVICE ESSENTIEL ? 

Le Syndicat des employés de magasin et de bureau représentant les employés de la SAQ s'interroge sur la pertinence de garder les succursales ouvertes depuis le début de la crise sanitaire. Dans les boutiques souvent très exiguës, il est difficile de garder le 2 mètres de distance recommandé par les experts de la Santé publique. 

Des mesures ont été mises en place pour à tout le moins protéger les employés. Ainsi, la SAQ invite sa clientèle à faire de livrer ses commandes de vins et spiritueux. 

Pour consulter la liste des succursales infectées à travers le Québec, CLIQUEZ ICI ! 

La Présidente et chef de la direction de la SAQ,  Catherine Dagenais, participe à une vidéo pour encourager ses employés à poursuivre les activités : 

Interrogé sur la pertinence de garder les boutiques de la SAQ et de la SQDC ouvertes, le premier ministre François Legault a répondu qu'un verre de vin peut aider à réduire le stress. 

Un nouveau sondage mené pour Educ'Alcool permet de constater que le niveau de consommation de l'alcool est demeuré stable pour plus de 8 Québécois sur 10. 

Il faut être prudent, car la surconsommation de manière constate affecte le système immunitaire. Pour en savoir plus, consultez cet autre article !