COVID-19 : Tout ce qu'il faut savoir ce mardi 13 juillet

COVID-mobile-credit-Camilo-Jimenez

CE RÉSUMÉ EST MIS À JOUR PLUSIEURS FOIS PAR JOUR - MERCI DE NOUS SUIVRE - PARTAGE LES INFOS, PAS LE VIRUS!

BILAN

- Le Québec enregistre 54 nouveaux cas selon le dernier bilan publié mardi 13 juillet, pour un total de 375 969 personnes infectées depuis le début de la pandémie.

- 364 103 personnes sont rétablies.

- Aucun nouveau décès n'est déclaré, pour un total de 11 231 personnes qui ont succombé à la maladie.

- On note 85 hospitalisations, soit une diminution de 3 depuis le dernier bilan. 

- 25 patients sont aux soins intensifs un nombre qui est demeuré stable par rapport à la veille. 

- 11 556 prélèvements ont été réalisés le 11 juillet.

- 88 600 doses de vaccin administrées s'ajoutent, soit 86 640 dans les dernières 24 heures et 1 960 avant le 12 juillet, pour un total de 9 555 986  doses administrées au Québec. 

- Hors Québec, ce sont 28 353 doses au total qui ont été administrées, pour un cumul de 9 584 339 doses reçues par les Québécois. 

- Le Québec a reçu 11 494 111 vaccins jusqu'à maintenant.

- 292 842 des 324 090 doses de Pfizer attendues cette semaine ont été reçues hier.


 

POUR CONSULTER LE RÉSUMÉ DU LUNDI 12 JUILLET - SUIVEZ CE LIEN ! 

VACCIN 

-  Justin Trudeau ne croit pas que le passeport vaccinal sera nécessaire du moins pour le moment. En date d'aujourd'hui, plus de la moitié des Canadiens admissibles, donc âgés d'au moins 12 ans, sont pleinement vaccinés contre la COVID.  Ça signifie que 26,3 millions de personnes ont maintenant reçu leurs deux doses. La majorité ont reçu leur 2e injection il y a moins de 14 jours. 80 % des Canadiens ont reçu une première dose. 

- Le Québec n'a pas l'intention d'imiter la France qui imposera la vaccination à tous les travailleurs de la santé d'ici le 15 septembre prochain. Plus de 90% des infirmières québécoises et 84% des préposés aux bénéficiaires ont été vaccinés. Les employés de la santé qui refusent de le faire doivent se faire tester trois fois par semaine. 

- Le vaccin de la pharmaceutique Johnson & Johnson présente un risque accru de développer le syndrome de Guillain-Barré, selon l'Agence américaine du médicament. Cette maladie attaque les nerfs périphériques et peut provoquer la paralysie quasi complète. Au moins 100 cas ont été dénombrés aux États-Unis sur près de 12 millions et demi de doses distribuées. Un patient est décédé. Le vaccin de Johnson & Johnson a été autorisé au Canada en mars, mais la distribution a été freinée le mois dernier en raison d'un problème de qualité. Le gouvernement canadien a réservé 38 millions de doses. 

- Les personnes infectées par la COVID-19 pourront obtenir une 2e dose de vaccin, particulièrement si elles souhaitent voyager. Aucun enjeu majeur n'a été identifié en lien avec l'administration d'une seconde dose selon le Comité sur l'immunisation du Québec. 

ÉCONOMIE 

- Le nombre de mariages célébrés au Québec en 2020 a chuté de 49% en raison de la pandémie. Il s'agit de la plus forte baisse depuis 1918. 

À 5 mois et quelques poussières de l'hiver, les ventes de motoneige s'envolent au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Nombreux amateurs ne voulaient pas rater l'occasion d'avoir leur véhicule.

SANTÉ 

- Le gouvernement du Québec lancera demain (mercredi) une nouvelle campagne de publicité pour convaincre les Québécois(es), particulièrement les jeunes, de se faire vacciner contre la COVID-19. L'accent sera mis sur l'importance de se présenter au rendez-vous et de se prévaloir de la 2e dose. À ce jour, 68% des 18 à 29 ans ont reçu une première dose de vaccin et seulement 19% ont reçu les deux doses. 

INTERNATIONAL 

- Plus de 187 000 000 de cas de COVID-19 ont été répertoriés à travers le monde depuis le début de la pandémie, selon les plus récentes données de l'Université Johns Hopkins. 

- L'Allemagne ne compte pas imposer la vaccination à sa population. C'est ce qu'a fait savoir la chancelière Angela Merkel aujourd'hui. 

- Une importante vague de COVID-19 frappe l'Indonésie qui enregistre une moyenne de 36 500 cas par jour, depuis une semaine. 

INSOLITE 

- Le méga-hit "Gangnam Style" et autres musiques rythmées sont désormais interdites dans les centres de conditionnement physique de la Corée du Sud en raison d'une montée de cas positifs dans ce pays d'Asie de l'Est. Les experts veulent éviter que les sportifs respirent trop fort et projettent des goutelettes dans l'air, rapporte le Vanity Fair.