COVID-19 : tout ce qu'il faut savoir ce samedi 16 octobre

COVID-19

CE RÉSUMÉ EST MIS À JOUR PLUSIEURS FOIS PAR JOUR - MERCI DE NOUS SUIVRE - PARTAGE LES INFOS, PAS LE VIRUS!

Selon le dernier bilan partiel publié sur Twitter le samedi 16 octobre :

Le Québec a enregistré 679 nouvelles infections au cours des 24 dernières heures.

On déplore 3 nouveaux décès. Au total, 11 440​ Québécois ont succombé au virus depuis le début de la pandémie.

On rapporte 309​​ hospitalisations (+8) dont 78 personnes aux soins intensifs (-1).

Un total de 31 437 prélèvements ont été réalisés le 14 octobre.

11 508 doses administrées s'ajoutent, soit 3 905 premières doses et 7 603 secondes doses.

SANTÉ

- Des éclosions de COVID-19 ont été répertoriées dans deux établissements de détentions de la province. C'est le cas d'abord à Rivière-des-Prairies à Montréal. 56 détenus et 11 employés ont reçu un résultat positif à un test de COVID, hier, selon TVA Nouvelles. Des détenus ont d'ailleurs dû être confinés en attendant que les gardes soient remplacés. En Estrie, à l'Établissement de détention de Sherbrooke, une éclosion a été rapportée. Huit détenus et un agent correctionnel ont reçu des résultats positifs à des tests de COVID-19. Le transfert de détenus asymptomatiques d'un établissement à l'autre serait en cause.

- On parle beaucoup de COVID-19, mais la santé publique du Canada invite la population à être aussi prudente face à la fameuse grippe. Il faut dire que l'an dernier, le pays a été épargné en raison des mesures sanitaires strictes en place. Il pourrait donc s'agir de la première saison grippale « classique » depuis le début de la pandémie. La santé publique canadienne encourage donc la vaccination contre l'influenza pour éviter d'engorger davantage le système de santé fragilisé par la quatrième vague de coronavirus.

- En Beauce, en Chaudière-Appalaches, la situation épidémiologique inquiète les autorités sanitaires alors que le taux de cas actifs est huit fois plus élevé que la moyenne provinciale, selon le Journal de Montréal. C'est la région où le nombre de cas est le plus élevé au Québec (au prorata). 70 % des éclosions se trouvent dans les écoles primaires. Il faut par ailleurs dire que le taux de vaccination n'est pas très élevé en Beauce avec 64 % des 18-39 adéquatement protégés, contre 75 % ailleurs dans la région de Chaudière-Appalaches.

POUR CONSULTER LE RÉSUMÉ DU VENDREDI 15 OCTOBRE - SUIVEZ CE LIEN 

VACCIN

- Les travailleurs de la santé québécois ne seront pas les seuls à faire face à une obligation vaccinale au pays. La majorité des provinces et des territoires sont en voie d'adopter des processus similaires. Seuls l'Ontario, le Yukon et le Nunavut n'ont pas de mandat provincial de vaccination obligatoire, selon Radio-Canada. Mais en Ontario, plusieurs hôpitaux exigent de leurs travailleurs qu'ils soient vaccinés. Rappelons que cette semaine, le ministre de la Santé Christian Dubé annonçait qu'il repousse l'obligation vaccinale des employés du réseau de la santé au 15 novembre. Selon l'INSPQ, 93,4 % des employés du réseau québécois de la santé sont adéquatement vaccinés.

VOYAGE

- Avec l'annonce hier de l'ouverture imminente de la frontière terrestre avec les États-Unis, plusieurs se sont demandé si leur vaccination mixte allait être acceptée. Eh bien bonne nouvelle : les quelques 4 millions de Canadiens qui ont reçu deux doses de vaccins différents pourront traverser en voiture la frontière avec les États-Unis dès le 8 novembre. L'annonce a été faite hier soir par le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis. La seule condition est que les deux doses soient homologuées par la Food and Drug Administration (FDA) ou répertoriées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Rappelons que pour revenir en sol canadien, les voyageurs vont devoir présenter un test négatif de COVID-19 datant d'au plus 72 h.

- La réouverture de la frontière risque par ailleurs d'avoir un impact sur les demandes de passeports. Ottawa se prépare à une hausse dans les prochaines semaines, malgré qu'il est toujours déconseillé de voyager à l'extérieur du pays. L'attente est habituellement d'environ 20 jours pour obtenir un passeport, mais des gens signalent des attentes de plus d'un mois. L'année avant la pandémie, 2,3 millions de passeports ont été délivrés alors que l'an dernier, ce nombre a baissé à 363 000.

- Lors de votre prochaine visite à l'aéroport, les agents de sécurité pourraient vérifier plus que vos bagages. C'est possiblement eux qui vérifieront le statut vaccinal des passagers dans à peine deux semaines. Le gouvernement fédéral envisage effectivement de leur confier cette responsabilité plutôt qu'aux compagnies aériennes. Je rappelle qu'à compter du 30 octobre, les gens qui voyagent en avion, en train ou en bateau devront prouver qu'ils sont pleinement vaccinés.

INTERNATIONAL 

- Tout près de 4,9 millions de personnes à travers le monde ont perdu la vie en raison de la COVID-19 depuis le début de la pandémie, selon les plus récentes données de l'Université Johns Hopkins.