COVID-19: Tout ce qu'il faut savoir ce samedi 31 octobre

COVID-virus-hiver-7

CE RÉSUMÉ EST MIS À JOUR PLUSIEURS FOIS PAR JOUR - MERCI DE NOUS SUIVRE - PARTAGE LES INFOS, PAS LE VIRUS ! 

BILAN

- Le Québec enregistre 1 064nouveaux cas de COVID-19 , selon le dernier bilan publié le samedi 31 octobre. Le total de personnes infectées passe à 106 016 depuis le début de la pandémie.

15 décès s'ajoutent, dont sont survenus dans les 24 dernières heures. 7 sont survenus entre le 24 et le 29 octobre et 2 autres sont survenus à une date inconnue. 6 246 personnes ont donc succombé à la maladie depuis mars.

503 personnes sont hospitalisées (-12), dont 82 aux soins intensifs (+1).

- Les régions de Montréal (+233), de la Montérégie (+165) et Lanaudière (+137) et de la Mauricie-Centre-du-Québec (+100) enregistrent les plus importantes hausses de cas.

- Les prélèvements réalisés le 29 octobre s'élèvent à 28 222, pour un total de 3 108 606.

POUR REVOIR LE RÉSUMÉ DU VENDREDI 30 OCTOBRE - SUIVEZ CE LIEN 

SANTÉ 

- Le Saguenay-Lac-Saint-Jean basculera en zone rouge dès lundi. L'augmentation constante du nombre de cas et la cinquantaine d'éclosions en cours ont motivé cette décision. La région a enregistré 219 nouveaux cas dans les cinq derniers jours. Les règles changeront également pour les étudiants et le sport scolaire, mais à compter de mercredi.

- Toute la région de Chaudière-Appalaches passe également au palier d'alerte maximale. Les nouvelles mesures sanitaires seront imposées dès lundi dans les MRC de Montmagny, de L'Islet et des Etchemins.

L'initiative Flash tes lumières revient pour un soir seulement en Montérégie en soutien aux travailleurs et résidents du CHSLD Sainte-Croix de Marieville, lourdement touché par la COVID-19. À 18 h dimanche, les pompiers se feront entendre et voir avec leurs sirènes de camions et applaudiront les gens du centre. L'éclosion a emporté 25 résidents depuis la fin septembre.

- On recule l'heure dans la nuit de samedi à dimanche. C'est l'occasion de vérifier le bon fonctionnement des avertisseurs de fumée et de remplacer les piles au besoin.

HALLOWEEN

- Plusieurs familles choisissent de célébrer l'Halloween à la maison ce soir, même si la santé publique a autorisé la collecte de bonbons porte-à-porte. Pour ceux qui vont défiler dans les rues, sachez que près de 400 villes sont répertoriées sur des cartes interactives créées par une jeune femme de la Montérégie pour aider à prévoir le parcours, dont Chicoutimi, Drummondville, Gatineau, Montréal, Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec et Val-d'Or. Les Québécois ont aussi été très créatifs pour la distribution à deux mètres.

Par ailleurs, voici quelques conseils pour une Halloween en toute sécurité, en famille bien sûr.

« Maintenez votre distance de deux mètres idéalement. Moins faire de porte-à-porte, limiter peut-être la ronde et compenser par acheter des bonbons à la maison. Les fêtes individuelles dans un domicile peuvent être une manière renouvelée de fêter l'Halloween. [...] On ne pense pas qu'il va y avoir énormément de transmission de la COVID via les bonbons, mais vous pouvez toujours les laisser reposer. C'est plus les contacts, il ne faut pas rentrer dans les domiciles, porter le masque et évitez les rassemblements sur les trottoirs. »

- Dr Mathieu Lanthier-Veilleux, adjoint médical à la DSP de la Montérégie

Rappelons que le porte-à-porte demeure interdit dans quelques villes en Abitibi-Témiscamingue, dont Rouyn-Noranda et Amos.

- Le premier ministre François Legault a souhaité une bonne Halloween à tous les Québécois en espérant que ça leur change les idées, tout en les encourageant à respecter les consignes.

- Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, comme à l'habitude, les patrouilleurs feront des rondes avec leurs gyrophares allumés durant la soirée. Les policiers provinciaux et municipaux seront aussi présents ailleurs au Québec par prévention. Ils pourraient remettre des constats d'infraction au besoin si les gens ne respectent pas les règles.

ÉCONOMIE

- Les travailleuses et travailleurs du secteur public en santé et en éducation affiliés à la FTQ vont manifester vers 13h30 devant le bureau du premier ministre Legault, à Montréal. Ils dénoncent la lenteur de la négociation de leur convention collective. Les travailleurs de l'État ont un retard salarial de 6,2 % sur le secteur privé.

- Les producteurs de porcs du Québec craignent le pire alors que trois usines d'Olymel de Princeville, dans le Centre-du-Québec, sont aux prises avec des éclosions de COVID-19. Il y a également des cas à l'usine de Sainte-Rosalie, en Montérégie, et plus d'une centaine à celle de Vallée-Jonction, en Beauce. La cadence d'abattage et de transformation des porcs est donc appelée à diminuer vu que moins d'employés sont au travail. 88 000 porcs sont en attente au Québec.

- Les notaires sont débordés avec la pandémie. L'Association professionnelle des notaires du Québec estime que la demande a bondi de 30 à 50 %  cette année. Les demandes de révision de testaments ont explosé, de nombreux couples n'ont pas survécu au confinement  et le milieu immobilier est en surchauffe.

CULTURE

- La 39e édition du Festival du cinéma international de l'Abitibi-Témiscamingue (FCIAT) débute aujourd'hui à Rouyn-Noranda. Malgré la pandémie, l'organisation a fait le pari de présenter des films en personne dans le respect des consignes sanitaires. La région de l'Abitibi-Témiscamingue est l'une des rares encore au palier d'alerte jaune, ce qui permet aux salles de spectacle de recevoir des spectateurs. Les résidents des autres régions peuvent s'y rendre, mais auront des consignes strictes à suivre en dehors des représentations.

FRONTIÈRE

- Le Canada prolonge la fermeture de ses frontières pour les voyages internationaux non essentiels jusqu'au 30 novembre. Des exemptions ont également été annoncées pour la quarantaine obligatoire de 14 jours imposée aux gens qui entrent au pays. Les résidents de certaines communautés canadiennes ou américaines enclavées, qui se déplacent d'un pays à l'autre pour des courses ou des services médicaux, n'auront pas à s'isoler. C'est la même chose pour les étudiants qui traversent régulièrement ou pour la garde partagée d'enfants. La frontière avec les États-Unis est fermée jusqu'au 21 novembre.

INTERNATIONAL 

- Les États-Unis ont battu un record de nouveaux cas quotidiens avec un peu plus de 99 000 personnes infectées en 24 heures. On note plus de 1 000 décès supplémentaires. Le pays a franchi hier le cap des 9 millions de cas, en faisant le pays le plus touché depuis le début de la pandémie. À trois jours de l'élection présidentielle, Donald Trump a de nouveau minimisé hier la gravité de la COVID-19, qu'il a lui-même combattue. Il a également promis un vaccin rapidement.

- La France est de nouveau confinée depuis hier soir en raison de l'explosion des cas. Il faut une attestation pour pouvoir sortir faire des courses. Les écoles restent toutefois ouvertes et les Français peuvent aller au travail.

- Le cap des 45 millions de cas de COVID-19 à travers la planète a été franchi selon le plus récent bilan de l'Université Johns Hopkins. 

SPORTS

- Tennis: La joueuse de tennis roumaine Simona Halep est déclarée positive à la COVID-19. La deuxième raquette mondiale au classement de la WTA a annoncé samedi sur son compte Twitter qu'elle ressentait de « légers symptômes ». L'athlète de 29 ans s'isole à la maison le temps de se rétablir.

- Football: Dans la NFL, les joueurs devraient porter le masque lorsqu'ils sont au banc et pas sur le point de retourner au jeu. C'est ce qu'a recommandé le conseil de gestion de la ligue, sans toutefois l'obliger, selon The Associated Press. La distanciation physique devrait aussi être augmentée sur les lignes de touche, notamment par l'ajout de bancs.